AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: " Tokyo... :: Meguro :: Quartier Résidentiel :: Appartement de Aslan Wicked Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les choses sérieuses commencent PV Messiah //Terminé

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Lun 2 Juil - 18:58


Let's
get
serious




Il s'était éclipsé dans sa chambre, prenant son ordinateur sous le bras au passage avec l'intention de travailler jusqu'a être réellement fatigué -et être sûr que l'ex détenu était bien endormi. Il déposa la machine sur son lit avant de se séparer de ses vêtements, gardant seulement un boxer en guise de pyjama. Il n'aurait pas le courage de se relever afin de se changer plus tard. Même s'il était de nature énergique, l'effet de sa nuit blanche passée à potasser des dossiers commençait à se faire sentir.
Il se mit au "travail", ce qui consistait plutôt à voir ce qu'il avait loupé durant cette journée, et si certains problèmes s'étaient présentés. Personne n'avait cherché à le contacter, mais il préférait vérifier par prudence. C'est que Messiah avait totalement occupé ses pensées durant la journée. Ne plus le voir était reposant, tiens...
Il se mit à regretter ses pensées en entendant un bruit sur la porte qui commençait à s'ouvrir. Évidement, quand on pense ce genre de chose, la personne en question ne trouve rien de mieux à faire que de se pointer.. Il commençait vraiment à l'impressionner. Était-il seulement possible d'être encore éveillé à ce stade ?

Il se leva pour l'accueillir, et ceux dans un sens bien plus propre du therme qu'il ne l'avait imaginé, puisqu'il le rattrapa de justesse en voyant qu'il perdait l'équilibre. Après tout ce qu'il avait fait pour lui, il n'allait pas le laisser s'écraser au sol maintenant... surtout sur le sol de sa chambre.

"Ne… mens pas… "

Alors c'était ça. Il ne voulait pas y croire. Le commandant ne savait pas à quoi il pensait ressembler avant de voir sa photo, mais son apparence n'était pas si terrible que ça à son goût.. juste un peu spéciale. Mais il pouvait comprendre le choc. Il le décolla de lui pour le mettre sur le lit et constata que des larmes coulaient sur ses joues. Il avait tellement joué les durs que le brun ne l'avait pas un instant imaginé pleurer à cause de ça. Il soupira, ne sachant pas bien quoi lui dire.

"Ce n’est… pas moi… "

De toute évidence, il lui faudrait du temps pour l'accepter. Ils auraient un long chemin à faire avant d'être totalement opérationnels... Ça n'avait rien d'anormal, cela dit. Il s'y était attendu. Ce n'était pas comme si son nouveau coéquipier était une IA. Voyant qu'il semblait désormais totalement endormi, il le porta jusqu'à la chambre d'ami et l'installa dans le lit. Il voulait bien l'aider, mais le laisser dormir dans son lit, pas vraiment.

** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** ** **  ** ** **

Une semaine passa sans qu'il ne voit Messiah se lever, ni même ouvrir l'oeil. Il trouvait cela inquiétant, mais constatait en même temps qu'il continuait de respirer. Le brun continua donc sa petite routine. Aller travailler, rentrer, vérifier son état, et ainsi de suite. Il descendit de son véhicule un soir comme les autres, rentrant tout juste du travail, et pénétra quelques minutes plus tard dans son logement, n'imaginant pas une minute que l'autre puisse être hors de son lit.


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Lun 2 Juil - 20:34

Les choses sérieuses commencent

Dormir et manger, deux valeurs sûres


Quand il ouvrit les yeux, il fut tout d’abord surprit de ne pas sentir l’étrange liquide dans lequel il flottait habituellement lui piquer les yeux. A la place, il avait simplement rencontré la pénombre sans rien pour obstruer sa vue et, par un automatisme étrange, il tandis lentement son bras devant lui.
Il se sentait engourdis mais relativement bien. Refermant les yeux, il passa la main dans ses cheveux… court. Il avait toujours du mal à s’y faire à cela...et pourtant, c’est lui qui avait décidé de le faire quand il avait vu sa nouvelle couleur.

Il soupira de bien-être, tentant de se rappeler où il était et… comment. S’il n’était pas dans son tube, cela voulait-il dire qu’il avait rêvé y être ? Mais dans ce cas, qui l’avait conduit au lit ? Ça faisait un moment qu’il élisait domicile sur son canapé…
Il se redressa en douceur avant de rouvrir les yeux, balayant la pièce du regard. Non, ce n’était pas sa chambre… Il leva lentement ses bras devant lui. Même s’il pouvait y voir quelque « blessures » en train de se refermer, il n’y avait aucune trace de transfusion, ni de chaînes.

Il lui fallut encore quelques minutes pour se rappeler ce qu’il faisait là et qu’il quitta le lit avec délicatesse, testant ses jambes avant de se lever et de ce diriger automatiquement vers la salle de bain sans ce soucier de la présence -ou non présence- de son hôte. Une fois arrivé dans la salle d’eau, il contempla son reflet dans le miroir… un air neutre sur le visage. C’était… lui ? Il ne se reconnaissait absolument plus.
Il mit un moment sa main sur le miroir, cherchant des similarités avec son ancien visage, quelque chose qui le réconforterait. Mais rien… grognant, il finit par donner un violent coup de poing dedans, explosant le miroir et mettant des éclaboussures de sang. Il soupira de nouveau, et voilà qu’il était de corvée de ménage.

Retirant son tee-shirt, il enveloppa son poing dedans pour stopper le saignement avant de sortir de la salle d’eau à pas lent, cherchant dans un premier temps de propriétaire des lieux. Mais après avoir fait le tour des pièces, il fut bien forcé de voir qu’il était absent. Retournant donc dans la salle de bain, il fouilla les placard pour trouver de quoi soigner la blessure avant de nettoyer le sang puis de prendre une autre douche.
Captant avec retard son manque de vêtement, il mit une serviette autour de sa taille sa prendre la peine de se sécher, partant dans la chambre du Commandant pour lui piquer des vêtements propres. Il n’aurait pas à râler, s’il n’avait pas voulu qu’il fouille, il ne fallait pas le laisser seul en premier lieu. Et d’abord, comme cela faisait-il qu’il avait pu dormir ?

Habillé et la serviette négligemment posée sur la tête, il suivit l’appel de son estomac et se dirigea vers la cuisine, fouillant dans les placards avant de finir par trouver des œufs et une poêle. Il avait finit de préparer son repas et c’était installé sur le canapé, l’assiette posée sur ses jambes en tailleurs, une fourchette dans une main et la télécommande dans l’autre tout en fixant une émission sur les pingouins quand la porte s’ouvrit. Ne se tournant pas vers le nouveau venue, il pencha la tête sur le côté, faisant tomber sa serviette sur le canapé alors qu’un des animaux de la télé faisait une drôle de glissade.

Yô…

Il n’avait vraiment pas besoin de regarder pour savoir quel était le Psy’ qui venait d’entrer, c’était une évidence.

Tu va devoir changer le miroir de la salle de bain.

Ne détournant pas le regard de l’émission, il planta sa fourchette dans un de ses œufs au plats avant de l’avaler comme un spaghettis, le mâchonnant distraitement.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mar 3 Juil - 22:50


Let's
get
serious




Soulagé d'avoir enfin terminé cette longue journée, il rentra dans son appartement avec l'intention de rapidement déposer ses affaires puis de prendre une longue pause sur son canapé avec quelque chose à manger. Voilà qui serait bien mérité ! Cependant, il n'eut que quelques pas à faire dans son logement pour remarquer une touffe blanche sur son canapé... Devant la télé, et en train de profiter d'un bon repas. D'accord... c'était une surprise, et le jeune homme semblait faire comme chez lui... bon en même temps, après tout ce temps sans manger il pouvait comprendre qu'il ait très faim et ne veuille pas attendre.

"Yô… "

Dit-il sans lui adresser un regard. Bon... il n'était pas plus poli que prévu, ce n'était pas si grave. Le commandant avança et déposa ses affaires sur la table, se tournant ensuite vers Messiah tout en s'étirant.

- Et bien, je vois que tu es en forme tout d'un coup. Je commençais à croire que tu n'allais jamais te réveiller.

Il alla s'installer avec lui sur la canapé, constatant qu'il était en train de regarder une émission à l'air très peu passionnant sur les pingouins... ce type semblait être obsédé par ces animaux. Non pas que ça le dérangeait particulièrement, mais bon...

"Tu va devoir changer le miroir de la salle de bain."

Il ne broncha pas. L'ex-détenu était-il réellement pire qu'un chiot non éduqué ? Il était debout depuis quelques heures à peine, et déjà une chose de cassée. Il n'y tenait pas tant que ça, comme aux trois quarts des objets présents dans son logement, mais il n'avait vraiment pas envie de faire des allés retours en boutique à cause de lui.

- Je t'en laisse la charge. Je dois dire que je suis surpris, il n'était pas mentionné dans ton dossier qu'il te faudrait une baby-sitter en mon absence....


Sur ces mots, il s'appuya contre le haut du canapé après lui avoir pris la fourchette des mains et volé un oeuf pour l'avaler. Il n'était pas motivé pour se faire à manger, alors pourquoi pas se servir ? Il lui devait bien ça après tout.

- Alors, que prévois-tu de faire ? À part regarder ce type d'émissions bien sûr... Te faut-il du temps avant de me prêter tes pouvoirs ? Tu as besoin d'entrainement ou de quoi que ce soit d'autre ? Autre que de casser mon mobilier.


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mer 4 Juil - 17:23

Les choses sérieuses commencent

Encore des questions...


Jamais se réveiller… c’était plutôt lui qui avait été surpris de devoir réellement se réveiller. Mais s’il disait cela, peut-être que c’est parce qu’il n’avait pas vraiment « dormi » mais plutôt… bah, il s’en foutait bien au fond. Mais il était vrai qu’il aurait pu vérifier la date…
Il préféra finalement ne pas y penser, trop occuper à regarder l’émission d’un air intéressé tout en signalant au propriétaire des lieux qu’il était bon pour changer le miroir. Il aurait pu le réparer mais il n’en voyait pas vraiment l’intérêt. Si le « commandant » avait les moyen de se payer un tel appart’ dans un quartier pareil, alors il pouvait se permettre de se racheter un miroir.

Je t'en laisse la charge. Je dois dire que je suis surpris, il n'était pas mentionné dans ton dossier qu'il te faudrait une baby-sitter en mon absence.... 
Pff… non seulement votre dossier est quasiment vide mais en plus, les trois-quart des informations y sont fausses. Répondit-il blasé toujours en fixant la télé.

Enfin, il ne pouvait pas le savoir avec exactitude puisqu’il n’avait pas vu son dossier mais il n’en restait pas moins certain qu’excepté son pouvoir qu’ils avaient pu deviner et supposer un effet secondaire, il ne devait pas y avoir grand-chose à l’intérieur. Ne lui avait-il d’ailleurs pas dit qu’il était « un adolescent » ? Ils lui avaient même donné un nom débile… Messiah, c’était quoi ce sens de l’humour douteux ?
Il tourna légèrement la tête quand il sentit qu’on lui piquait sa fourchette, juste à temps pour voir un œuf disparaître de son assiette sans réagir. C’était de bonne guerre.

Alors, que prévois-tu de faire ? À part regarder ce type d'émissions bien sûr... Te faut-il du temps avant de me prêter tes pouvoirs ? Tu as besoin d’entraînement ou de quoi que ce soit d'autre ? Autre que de casser mon mobilier. 

Il se tourna légèrement dans le canapé afin de pouvoir observer son interlocuteur sans être gêné, posant sa tête sur sa main dans un geste nonchalant.

Je n’ai rien à faire, j’étais sensé rester dans mon aquarium je te rappel. Pour mon don… ça dépends ce que tu veux me faire faire je suppose, je verrais au moment. Je m’occupe de reprendre des forces, pas besoin que le CFS mette son nez dans mes affaires plus que nécessaire.

Il se leva, goba le dernier œuf à l’aide de son couteau avant de se diriger vers la cuisine, commença la vaisselle avant de grimacer, leva sa main bandé. Il avait oublié que l’eau et les bandages ne faisaient pas bon ménage.

Hum… Je pense avoir assez payé pour ton miroir. Et toi, que comptes-tu faire de moi ?

Soupira, il finit par continuer la vaisselle après avoir enlevé ce qui lui servait de bandes, ne se souciant pas de la profonde coupure de sa main qui n’apprécierait sûrement pas son petit bain.

Tu ne m’as pas non plus expliqué comment les choses allaient se passer maintenant.

Il se doutait vaguement de certaines choses mais rien ne valait une explication en bonne et due forme.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Ven 6 Juil - 15:57


Let's
get
serious



  « Pff… non seulement votre dossier est quasiment vide mais en plus, les trois-quart des informations y sont fausses. »


Il eut un rire. Ce n'était pas comme si ce genre d'information pouvait réellement figurer dans un dossier du CFS. Ce garçon avait un humour hors du commun, un peu comme le sien. Il appréciait cela dans un sens, un ex-détenu complètement obéissant et silencieux aurait été bien ennuyeux, et probablement bien moins utile.

Il faut dire que tu es plutôt mystérieux, Messiah. Libre à toi de me fournir d’autres informations si ce que j’ai sur toi ne te convient pas.

Rien ne l’empêchait de profiter de sa réflexion pour tenter d’obtenir de nouveaux éléments à son propos, n’est-ce pas ? Cela ne pourrait qu’être utile à leur alliance, et à ses grands projets. Cela satisferait également sa curiosité.. car oui, ce jeune homme l’intriguait. Il semblait qu’il cachait énormément de choses, dont certaines qu’il pensait pouvoir l’intéresser.
Il s’installa à côté de lui et lui voler un oeuf, car c’était ses oeufs après tout.. et son canapé, et sa maison. Puis il avait faim… À la suite de cela, il lui demanda quels étaient ses plans, notamment quant à l’utilisation de ses pouvoirs. Il était prêt à lui apporter une aide s’il en avait besoin. Car lui le considérait comme un allié, sentiment qui ne semblait pas plus réciproque que ça…

« Je n’ai rien à faire, j’étais sensé rester dans mon aquarium je te rappel. Pour mon don… ça dépends ce que tu veux me faire faire je suppose, je verrais au moment. Je m’occupe de reprendre des forces, pas besoin que le CFS mette son nez dans mes affaires plus que nécessaire. »

Il souffla. Il était inutile de rabâcher ce qu’il savait déjà. De nouvelles possibilités s’offraient à lui, et le brun semblait avoir fait l’erreur d’admettre qu’il y avait réfléchi. Une émission sur les pingouins était apparemment plus intéressante… Il lui répondit sur un ton plus sec.

Ne me confonds pas avec le CFS.

Il ne bougea pas lorsque le jeune homme se leva pour aller à l’évier, et c’est alors qu’il remarqua son poing bandé. Avait-il brisé le miroir en frappant dedans ? Il prenait vraiment mal son apparence…

« Hum… Je pense avoir assez payé pour ton miroir. Et toi, que comptes-tu faire de moi ? »

Assez payé ? Ça lui disait surtout qu’il avait intentionnellement brisé son magnifique miroir, et que justement il devrait encore payer… Il se retint de soupirer une nouvelle fois. Il faisait la vaisselle, bon.. ça rattrapait un peu l’affaire, quoiqu’il n’aimait pas trop voir cette blessure encore ouverte près de tant de produit et d’outils.

Comme tu le sais, j’attends de toi que tu utilises tes pouvoirs pour empêcher les autres Psy de savoir que j’en suis un. Tu peux le faire de la manière que tu le souhaites, tant que ça fonctionne.

Cela semblait peu dit comme ça, mais il savait que cela nécessiterait un gros effort de la part de l’ex-détenu. Il s’agissait seulement de la principale raison pour laquelle il l’avait fait sortir de son tube, et il ne ferait pas marche arrière sur ce point. Quant au reste, il espérait pouvoir faire au mieux, mais si possible sans contraindre celui qui venait de l’aider.

« Tu ne m’as pas non plus expliqué comment les choses allaient se passer maintenant. »

Il était vrai qu’il avait remis ça à plus tard, mais à présent que Messiah le demandait, il n’avait pas de raison de garder cela en suspens plus longtemps.

Officiellement, tu seras dans mon équipe et devras m’aider dans mes missions. Mais tu sais déjà que tu devras m’aider pour autre chose, et éventuellement les missions à côté  pour ne pas attirer l’attention.


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Ven 6 Juil - 23:53

Les choses sérieuses commencent

Le même humour ?


Il se demandait vaguement ce qu’il allait répondre à cela. Qu’il s’en foutait ? Ou alors de tout lui dire ? Ou simplement de tenter de subtilisé habilement certaines informations ?
Il cherchait encore comment son « collègue » fonctionnait.

Il faut dire que tu es plutôt mystérieux, Messiah. Libre à toi de me fournir d’autres informations si ce que j’ai sur toi ne te convient pas. 
J’ai 32 ans, répondit-il du tact au tac.

Ou comment dire qu’il n’appréciait pas être traité comme un gosse alors qu’il n’en était pas un. Il devait déjà se faire à sa nouvelle apparence physique alors il ne fallait pas qu’en plus, on vienne l’emmerder avec sa « jeunesse ». Déjà qu’il ne s’y était même pas encore habitué à celle-là…
Il eut un sourire en coin, donc le troisième. Pour la suite, ce qu’il prévoyait de faire… il se tourna pour mieux le voir alors qu’il donnait sa réponse et la réaction du brun lui tira un léger rire.

Je ne confonds pas. Je parle du nez que le CFS pourrait foutre dans tes agissements à mon propos et donc, par extensions, mes affaires. Ne soit pas aussi susceptible chéri, je suis assez grand pour faire la part des choses~

Restait plus qu’à savoir ce qu’il comptait faire de lui… et quelques détails techniques avant de se lancer dans le bain. Le reste ce verrait sur le moment de toute façon, il n’avait pas vraiment envie de se prendre la tête avec ça.
Il se leva donc pour faire la vaisselle -il était bien élevé-, attendant une réponse.

Comme tu le sais, j’attends de toi que tu utilises tes pouvoirs pour empêcher les autres Psy de savoir que j’en suis un. Tu peux le faire de la manière que tu le souhaites, tant que ça fonctionne. 

Effectivement, il s’en doutait et y avait pensé. C’était plutôt facile à dire mais à faire… il y avait pensé depuis son vautrage devant l’émission et il devait avouer que l’affaire n’était pas simple. Le temps qu’il trouve un moyen vraiment efficace, ils seraient découvert et le CFS tenterais de les entuber. Sans mauvais jeux de mots…
Il demanda donc la suite du « programme », toujours pensif.

Officiellement, tu seras dans mon équipe et devras m’aider dans mes missions. Mais tu sais déjà que tu devras m’aider pour autre chose, et éventuellement les missions à côté pour ne pas attirer l’attention.   
Hum… de vrais vacances… Je commence sérieusement à me dire que ce sont ces pseudos somnifères qui m’ont fait accepter que tu me sortes de mon bocal. Ma vie de poisson rouge était si bien…

Il soupira avec un petit air fataliste surjoué avant de poser la vaisselle sur égouttoir et de s’essuyer les mains, tâchant un peu le torchon de rouge. Il aurait pu tenter d’y faire quelque chose avec son pouvoir mais, encore une fois, il ne voyait pas l’intérêt de la manœuvre. Et d’ailleurs, en parlant de tâcher…
Il se tourna vers son interlocuteur, croisant les bras d’un air pensif tout en le contemplant.

Qu’est-ce que le CFS sait exactement sur ma capacité ?

Il passa sa main non blessé dans ses cheveux, les ébouriffant distraitement.

Parce que j’ai peut-être une idée pour ton « soucis ». Mais outre le fait quelle te conviendra peut-être pas, car tu as peut-être des limites dans ton « la manière que tu le souhaites ». Suivant ce que le CFS sait, elle peut ne pas être viable.

Et si c’était pour se foutre encore un peu plus dans la merde, ce n’était pas la peine. Ils avaient déjà suffisamment de raisons de se faire fusiller sans ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mar 17 Juil - 1:20


Let's
get
serious




Il resta quelques instants la bouche entrouverte à l'entente' du véritable âge de Messiah. Il ne s'agissait pas de l'information qu'il attendait réellement, mais c'était déjà ça... surtout qu'il ne s'en serait jamais douté. Trente-deux ans... Il comprenait donc sa surprise en découvrant son apparence d'adolescent. Comment un tel changement d'apparence avait-il pu se produire ? Il devait vraiment avoir merdé pour en arriver là... Enfin, ça ne le regardait pas plus que ça.

Je ne confonds pas. Je parle du nez que le CFS pourrait foutre dans tes agissements à mon propos et donc, par extensions, mes affaires. Ne soit pas aussi susceptible chéri, je suis assez grand pour faire la part des choses~


Il souffla. Comme s'il n'était pas déjà préparé à cela. Le prenait-il à ce point pour un idiot ? S'il en était un, il serait depuis bien longtemps en prison à ses côtés. Ce n'était pas parce qu'il jouait cartes sur table par rapport à ses attentes envers lui qu'il le faisait avec les autres, et plus particulièrement le CFS. Il se garda de lui reprocher, jugeant cela inutile étant donné que l'autre s'en rendrait compte tôt ou tard. Il ne releva pas le surnom qui lui fut attribué, la dernière fois que quelqu'un l'avait appelé comme ça... et bien, c'était probablement sa mère. Un peu gênant donc...
Il laissa l'ex-détenu se rendre un peu utile tout en lui expliquant ce qu'il attendait de lui, notamment par rapport à son pouvoir mais aussi à ce qu'il devrait faire pour ne pas attirer l'attention du CFS, comme quoi il n'était pas si con que ça...  

Hum… de vrais vacances… Je commence sérieusement à me dire que ce sont ces pseudos somnifères qui m’ont fait accepter que tu me sortes de mon bocal. Ma vie de poisson rouge était si bien…

- Allons allons, les somnifères ont bon dos. Tu seras libre de te confectionner un bocal géant et de t'y engouffrer durant ton temps libre si l'envie te prend.

Cette réponse s'accompagna d'un sourire léger et serein. S'il était si grand et mature que cela, il devrait assumer son choix et non lui faire ainsi part de ses regrets. De un, car il était trop tard pour cela, et de deux qu'il avait autre chose à faire que de l'écouter. Ils avaient du pain sur la planche, tant pis si cela ne convenait pas à l'ex-détenu... il gagnait suffisamment au change pour ne pas se plaindre.

Qu’est-ce que le CFS sait exactement sur ma capacité ?

C'est qu'il commençait à se questionner sur des faits réellement importants, il l'impressionnait ! Depuis l'émission sur les pingouins, il avait vraiment commencé à perdre espoir. Il prit quelques secondes pour repenser à ce qu'il avait lu dans le dossier du "jeune" homme. Ça lui semblait assez complet, mais il était possible qu'il cache encore quelques détails...

- Tu peux modifier la structure moléculaire d'objets ou d'êtres vivants en les touchant, et sous certaines autres conditions comme avoir un contact direct de peau à matière. Quant aux effets secondaires, ton retour à l'adolescence semble en faire partie, si je ne me trompe. Donc cela peut aller loin.

Il ne lui semblait pas avoir omis d'information, il doutait de toute manière que Messiah s'amuse à lui donner des détails supplémentaires aussi facilement si jamais il en manquait. Ce qui était dommage, mais ils avaient le temps... Il espérait toutefois que l'ex-détenu ne l'interrogerait pas trop vite à propos des siens, il aimait s'en servir pour dominer certaines conversations, et s'assurer de certaines choses... ce qui n'avait plus le même intérêt si l'interlocuteur savait à quoi s'en tenir.

Parce que j’ai peut-être une idée pour ton « soucis ». Mais outre le fait quelle te conviendra peut-être pas, car tu as peut-être des limites dans ton « la manière que tu le souhaites ». Suivant ce que le CFS sait, elle peut ne pas être viable.


Des limites ? Du moment que cela était sans risque d'être repéré et sans inconvénient trop conséquent pour lui, il n'avait pas plus d'exigences en sachant qu'il s'agirait d'une aide précieuse...

- Tu sais tout ce que je sais. Tu connais de toute évidence mieux ton pouvoir que moi, alors il te revient de choisir comment l'utiliser, comme je te l'ai déjà dit. Je veux simplement ne pas avoir à me soucier d'être repéré et que les inconvénients ne soient pas trop grands.

Il avait l'impression d'être un peu exigeant tout à coup, mais il s'agissait vraiment de conditions vitales. Si une telle chose le rendait moins efficace tout à coup, le CFS risquerait de se pencher sur son cas, ce qui pourrait le mener à sa perte. Risque qu'il n'était pas prêt à prendre.

- Quelle est ton idée ?


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Dim 22 Juil - 14:23

Wanna team up ?

Vive le repos éternel...


S’engouffrer dans un bocal géant quand il aurait le temps ? Non seulement il ne pensait pas avoir le temps de faire quoique ce soit de folklorique avec ce clown comme « commandant » mais en plus, il le prenait vraiment pour un chien ou un poisson pour lui dire ça ? Sérieusement, il avait vraiment son humour à revoir le jeune.

 Tu peux modifier la structure moléculaire d'objets ou d'êtres vivants en les touchant, et sous certaines autres conditions comme avoir un contact direct de peau à matière. Quant aux effets secondaires, ton retour à l'adolescence semble en faire partie, si je ne me trompe. Donc cela peut aller loin. 
Hum…

Il croisa les bras, continuant doucement sur sa lancé. Ce bâtard d’Infinity avait quand même bien cerné son pouvoir même s’il lui restait une carte en main à ce propos. Quand aux effest secondaire, s’il l’avait déduit avec simplement son âge… l’autre foutu I.A le déduirait aussi vite si ce n’était pas déjà fait. Restait à savoir pourquoi il ne l’avait pas mis dans le dossier… peut-être par simple manque de preuve ? Enfin dans tous les cas, il ne pourrait pas le cacher longtemps si l’autre voulait vraiment l’utiliser comme arme.
Il grimaça légèrement. Il n’allait pas faire long feu s’il était utilisé ainsi. Son don n’était vraiment pas fait pour être utilisé régulièrement, surtout de manière aussi extravagante. Peut importait comment il allait régler le petit « soucis » du brun, il allait se prendre un revers assez sévère dans la gueule et le pire restait dans le fait qu’il ne savait pas à quoi s’attendre. Comme si on pouvait s’attendre de rajeunir d’une bonne vingtaine d’années… putain.

Tu sais tout ce que je sais. Tu connais de toute évidence mieux ton pouvoir que moi, alors il te revient de choisir comment l'utiliser, comme je te l'ai déjà dit. Je veux simplement ne pas avoir à me soucier d'être repéré et que les inconvénients ne soient pas trop grands. 

Il lui lança un regard blasé. Se rendait-il réellement compte de ce qui lui demandait là? Ou alors il se fichait bien qu’il clamse au passage ? C’était d’ailleurs sûrement ça. Bon, si ça devait arriver, il serait tranquille lui au moins.

Quelle est ton idée ? 
Une idée qui me tuerait pas dans la foulée… ou peut-être que tu en as rien à foutre ? Il se montra du pouce. Au cas où tu n’as pas remarqué, le dernier prix était plutôt épicé pour moi. Et peu importe comment je le tourne, il le sera cette fois aussi.

Il soupira, agacé. Il ne pouvait pas lui en vouloir de vouloir sauver sa vie, surtout qu’il comprenait pleinement l’enjeu. Mais voilà, il y avait encore certaines choses qu’il n’avait pas digéré correctement et son « endormissement » soudain ne l’avait pas non plus spécialement rendu de bonne humeur.
Il se détacha du plan de travail pour retourner sur le canapé, se laisser tomber dedans plus qu’autre chose et éteignit la télé dans la foulée. Sérieusement, le peu qu’il était restait debout et qu’il avait marché l’avait déjà essoufflé, il allait devoir sérieusement faire quelque chose pour ça. D’ailleurs, il craignait un peu la visite médicale obligatoire qui allait plus que certainement lui tomber sur le coin du nez par le CFS et ça, aucun d’eux ni pourrait quelque chose. Il poussa un autre soupire.

Comme tu viens de me le faire remarquer, mon inconvénient et bien trop visible alors malheureusement, mon idée de départ est irréalisable. Je vais juste devoir envoyer dès le début. On va dire que le gros inconvénient est que : non seulement je ne sais pas quelles répercutions ça aura sur ton dons. Peut-être auras-tu plus de mal à les utiliser… jusqu’à ce que tu prenne l’habitude de la modification. Mais en plus, j’ignore complètement ce qui va me tomber dessus.

C’était une chose assez particulière alors il ne pensait pas se tromper sur la nature du désagrément que devrait éventuellement porter Aslan. La modification portait sur quelque chose qui était de très près relié à la nature même d’un psy. Quand au siens… il ne pouvait réellement pas savoir, juste espérait que ça ne se voit pas trop.

Toutefois, j’avance un peu à l’aveugle alors, je pense qu’il est plus prudent que je fasse ça en plusieurs fois… histoire de l’atténuer peu à peu. Le mieux et donc que je ne te lâche pas d’une semelle, les autres Psy’ se concentreront donc plus sur la mienne que sur toi qui l’aura diminué. Du moins, jusqu’à ce que j’arrive à la faire disparaître.

Il ne comptait pas non plus le coller jusqu’à la fin de ses jours… bien qu’il ignorait combien de temps cela pourrait bien prendre.

Si tu es partant malgré tout, c’est quand tu veux.

Il haussa les épaules dans un geste nonchalant avant de tourner son regard vers lui.
Il se trouvait quand même relativement sympathique pour le coup, surtout sachant que c’était lui qui allait subir aux maximums les effets secondaires. Peut-être devrait-il lui demander de lui décortiquer son pouvoir en échange… peut-être une autre fois, il s’en foutait bien pour le moment. Pas qu’il ne soit pas curieux, mais chaque chose devait être faite en son temps… et il sentait qu’attendre pour lui demander, ou simplement attendre qu’il se découvre un peu de lui-même était la meilleure chose à faire pour le moment.
@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mer 1 Aoû - 4:07


Let's
get
serious




"Une idée qui me tuerait pas dans la foulée… ou peut-être que tu en as rien à foutre ? Au cas où tu n’as pas remarqué, le dernier prix était plutôt épicé pour moi. Et peu importe comment je le tourne, il le sera cette fois aussi."


Il souffla. S'il l'avait fait sortir de son bocal dans l'unique but d'utiliser ses facultés, il en souhaitait néanmoins pas le voir mourir. S'il voulait se servir de ses pouvoirs, il aurait besoin de lui vivant... C'était d'ailleurs pourquoi il lui laissait le choix de la manière de faire et tout le temps qu'il souhaiterait, il pourrait ainsi limiter les dégâts sur leurs deux personnes. Il doutait que l'autre le comprenne, au vu de sa mauvaise volonté...

- On dit souvent que la liberté n'a pas de prix. Je peux comprendre tes craintes, mais même s'il y a des risques au niveau du contre-coup pour toi, rien ne garantis pour sûr que cela va être désastreux, n'est-ce pas ?  

Pour lui, il était préférable de mourir plutôt que de passer sa vie entière dans un bocal, quitte à y laisser quelques plumes. La vie de l'ex-détenu ne serait certes comme il l'avait prévu au départ, mais il pouvait au moins vivre et avoir un semblant de liberté. Enfin, le commandant supposait qu'il ne pouvait comprendre le point de vue de Messiah... il n'avait après tout jamais été enfermé dans un bocal.

"Comme tu viens de me le faire remarquer, mon inconvénient et bien trop visible alors malheureusement, mon idée de départ est irréalisable. Je vais juste devoir envoyer dès le début. On va dire que le gros inconvénient est que : non seulement je ne sais pas quelles répercutions ça aura sur ton dons. Peut-être auras-tu plus de mal à les utiliser… jusqu’à ce que tu prenne l’habitude de la modification. Mais en plus, j’ignore complètement ce qui va me tomber dessus."

Il était toujours prêt à prendre le risque de rendre l'utilisation de son don plus compliquée... ça en valait la peine, et il faisait confiance à l'ex-détenu pour trouver les meilleures solutions. Il était après tout le mieux placé pour le faire, lui pouvait simplement l'arranger. De toute manière, ils ne pourraient en connaître les conséquences qu'une fois la transformation faite...

"Toutefois, j’avance un peu à l’aveugle alors, je pense qu’il est plus prudent que je fasse ça en plusieurs fois… histoire de l’atténuer peu à peu. Le mieux et donc que je ne te lâche pas d’une semelle, les autres Psy’ se concentreront donc plus sur la mienne que sur toi qui l’aura diminué. Du moins, jusqu’à ce que j’arrive à la faire disparaître."

Ne pas le lâcher d'une semelle... L'ex-détenu était un poil ennuyeux, mais il pouvait le faire. Il devait le faire. Et honnêtement, il s'était attendu à bien pire au niveau des conditions. Passer quelques journées avec Messiah devrait être supportable, et ils apprendraient sûrement à cohabiter et à travailler ensemble. C'était donc pour le mieux.

"Si tu es partant malgré tout, c’est quand tu veux."

- Je le suis.

Il avait répondu du tac-au-tac, une lueur déterminée dans les yeux. Il était prêt à tout pour se rapprocher de son objectif, et ce même lentement. Mais ça, l'ex-détenu devait déjà le savoir. Dans le cas contraire, il n'aurait pas pris le risque de se rendre à la prison et ainsi s'exposer sans la moindre protection. Il rajouta dans un léger rire.

- Bien, il semblerait que tu te sois déjà mis à l'aise, mais je vais te le dire. Tu peux disposer d'une chambre, et du reste comme chez toi. Je sens déjà que beaucoup d'objets vont rejoindre ce pauvre miroir... et enfin, sache que je saurai te remercier. Les possibilités sont peut-être un peu limitées, mais si quelque chose te ferait plaisir, tu peux toujours le dire.

Il se leva et alla jusqu'au frigidaire pour en ressortir une bouteille d'eau fraiche qu'il ne tarda pas à porter à ses lèvres. Son regard se porta ensuite sur Messiah alors qu'il s'appuyait contre le rebord du meuble de cuisine.

- Puisque nous allons être amenés à passer du temps ensembles, parle moi un peu de toi. Du vrai toi, pas de tes pouvoirs, ni du CFS. Des choses simples qui ne sont pas notées dans ton dossier.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mer 1 Aoû - 20:29

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Rien ne garantissait que ce soit désastreux… rien ne garantissait l’inverse. Il eut un sourire désabusé. Ce n’était pas lui qui c’était réveillé sans plus pouvoir se reconnaître dans le miroir.
La liberté n’a pas de prix… parce qu’il ne pensait pas que c’était là un paiement qui lui demandait au final ? Ah, ce qui était du bon côté de la barrière avait toujours le bon rôle décidément. Enfin, ce n’était pas comme s’il n’avait pas déjà prit la décision de l’aider. La demande qui lui avait fait était le dénouement logique, il ne l’aurait pas choisit pour le sortir s’il n’avait pas été capable de faire ça. Seulement voilà, ce rendait-il vraiment compte à quel point ce qui lui demandait allait être difficile à réaliser ? Il avançait complètement à l’aveugle là.

Je le suis.

Ça c’était une réponse rapide et il pouvait voir une détermination dans ses yeux qui faisait plaisir à voir. Dommage qu’il n’était pas vraiment chaud pour sa façon de faire… même s’il pouvait la comprendre malgré tout. Lui-même était déjà passé par-là.

▬  Bien, il semblerait que tu te sois déjà mis à l'aise, mais je vais te le dire. Tu peux disposer d'une chambre, et du reste comme chez toi. Je sens déjà que beaucoup d'objets vont rejoindre ce pauvre miroir... et enfin, sache que je saurai te remercier. Les possibilités sont peut-être un peu limitées, mais si quelque chose te ferait plaisir, tu peux toujours le dire. 

Il eut un sourire en coin.

Effectivement, mais je suis au regret de t’annoncer qu’il ne devrait pas y avoir d’autre victime dans ton mobilier. Du moins, pas de ma part. Cela dit, si tu regrette à ce point ton miroir, je peux toujours te le payer en nature~

Franchement, il en faisait vraiment tout un plat pour ce miroir. C’était à croire qu’il avait commis un crime de haut niveau encore plus grave que celui pour laquelle il avait été enfermé. Quoiqu’à ses yeux, c’était sûrement le cas.

Puisque nous allons être amenés à passer du temps ensembles, parle moi un peu de toi. Du vrai toi, pas de tes pouvoirs, ni du CFS. Des choses simples qui ne sont pas notées dans ton dossier. 

Un sourire moqueur sur les lèvres, il se bougea un peu sur le canapé avant de tapoter la place libre à côté de lui pour l’inviter à le rejoindre.

Maintenant que je suis sorti, je mets potentiellement en danger des personnes que je souhaite encore protéger. Je ne me reconnaît même plus dans le miroir et le CFS ne sait rien de moi alors, je n’ai pas envie que ça change. Il s’étira un peu. Pas que je crois que tu va leur répéter mais je suis plutôt méfiant envers leurs techniques d’espionnage, même envers leurs membres.

Il s’étira un peu, se préparant mentalement. Son pouvoir n’était pas physique mais plutôt épuisant mentalement… sauf quand une lourde modification physique était à l’œuvre…

C’est quand tu veux, je suis prêt pour commencer.

En y allant doucement, ça devrait pouvoir le faire.
S’asseyant en tailleur sur le canapé, les mains sur les genoux, il ferma les yeux pour ce concentrer. Plus tôt ils commenceraient, moins il y aurait de chance qu’on sache qu’ils trafiquaient quelques choses et chacun d’eux pourrait s’habituer aux effets indésirables.
@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Jeu 2 Aoû - 2:52


Let's
get
serious




"Effectivement, mais je suis au regret de t’annoncer qu’il ne devrait pas y avoir d’autre victime dans ton mobilier. Du moins, pas de ma part. Cela dit, si tu regrette à ce point ton miroir, je peux toujours te le payer en nature~ "


Il ne broncha pas à sa proposition, gardant des yeux assurés plantés dans ceux de l'ex-détenu. Et pourtant, l'entendre dire ça le perturbait grandement, et encore plus le fait qu'il le pense et soit donc certainement prêt à réellement le faire. Ce n'était absolument pas la sorte de réparation qu'il imaginait... et en général, il préférait de rien imaginer autour de ça. Il était cependant curieux de voir jusqu'où il pourrait aller, et curieux tout court...

- Oh ? Et crois-tu vraiment qu'un paiement "en nature" comme tu dis, pourrait valoir mon pauvre miroir ?


Il n'avait pas l'intuition que de l'argent pourrait être remplacé par quelque chose comme ça... mais il lui laisserait une chance de s'expliquer plus en détail à ce propos, s'il le souhaitait. Il avait toutefois l'impression que cette curiosité ferait vraiment honneur au proverbe disant que c'est un mauvais défaut.
Il en vint ensuite à le questionner sur lui. Ils allaient vivre ensemble, alors connaître quelques choses basiques pourrait être utile afin de leur assurer une bonne entente.

"Maintenant que je suis sorti, je mets potentiellement en danger des personnes que je souhaite encore protéger. Je ne me reconnaît même plus dans le miroir et le CFS ne sait rien de moi alors, je n’ai pas envie que ça change. Pas que je crois que tu va leur répéter mais je suis plutôt méfiant envers leurs techniques d’espionnage, même envers leurs membres."


Il pouffa. Il ne lui demandait pourtant pas la lune.. et les informations qu'il aurait pu lui fournir n'auraient en aucun cas pu servir au CFS. Il était vraiment sur la défensive... Il répondit dans un nouveau rire.

- Tu es à côté du bocal sur ce coup. Je veux simplement connaître des choses "normales", comme ton plat préféré, si tu es plutôt lève-tôt ou couche-tard, ce que tu aimes faire, si tu es organisé ou l'inverse, ainsi de suite... Des questions auxquelles un humain sans aucune particularité pourrait répondre.


Peut-être n'avait-il pas bien présenté la chose. Enfin, ce n'était pas si grave. Si l'autre ne voulait pas répondre, il aurait bien quelques réponses à force de le côtoyer de manière journalière... ou plutôt, constante. Il espérait ne pas avoir de mauvaise surprise, cependant... Il détestait l'idée d'être coincé avec une personne insupportable.

"C’est quand tu veux, je suis prêt pour commencer."

Il le rejoignit sur le canapé, un léger sourire aux lèvres. Il aimait que les choses se mettent en place vite, surtout si le tout restait d'être très long. Heureusement, il n'avait rien d'urgent à faire ce soir-là... Il s'installa plus confortablement contre le dossier et répondit.

- Et bien allons-y.

Il attendit ensuite que les choses viennent, un air serein sur le visage. S'inquiéter ne servirait à rien, et en plus, il était en bonne voie pour la suite de ses plans, ce qui était satisfaisant.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Jeu 2 Aoû - 20:46

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Il « répondit » avec méfiance à la question sur le sujet de « faire connaissance ». Il ne voyait vraiment pas à quoi cela pourrait l’emmener par contre, il savait quels risques il courrait suivant ce qu’il répondait.
Quand à la valeur du paiement en nature, il réfléchissait silencieusement à la marche à suivre.

Tu es à côté du bocal sur ce coup. Je veux simplement connaître des choses "normales", comme ton plat préféré, si tu es plutôt lève-tôt ou couche-tard, ce que tu aimes faire, si tu es organisé ou l'inverse, ainsi de suite... Des questions auxquelles un humain sans aucune particularité pourrait répondre. 

Il haussa un sourcil, légèrement dubitatif. Seulement… ça ? Il ne voyait pas pourquoi ça l’intéresserait mais pourquoi pas. Après-tout, ils étaient partit pour rester ensemble un moment…

Aux dernières nouvelles, j’étais couche-tard et… lèves-tôt malgré-moi. Je suis très organisé… quand j’estime que c’est nécessaire… J'aime les jours de pluie et je déteste quand on me ment.

Il balaya le vide de la main dans un geste nonchalant. Inutile de préciser qu’en dehors de ses « plans », il n’estimais pas souvent que c’était nécessaire.
Il eut un sourire en coin.

Mes passes-temps sont secrets~

Il ne lui retournerait pas les questions dans la mesure où il préférait largement découvrir les choses par lui-même. Les gens pouvaient mentir si facilement… lui ne le faisait que très peur, n’aimant pas ça, mais son cas n’était pas une généralité. Alors souvent, il préférait éviter les questions et ne pas en poser.
Même s’il était extrêmement curieux… ce qu’il faisait qu’il était très observateur.

Se mettant ensuite en position de concentration, il lui indiqua qu’il était prêt à commencer dès maintenant s’il le souhaitait. Ce qu’il espérait dans un sens.
Il sentit un léger affaissement à ses côtés, indiquant que le brun l’avait rejoint, déclenchant un léger sourire moqueur de sa part.

Et bien allons-y.
Bien, mais avant j’aimerais régler un léger détails.

Sans le prévenir, il saisit son menton -l’autre main sur sa joue- avant de lui rouler une pelle mémorable sans lui laisser le temps de se reculer. S’il était doué pour une chose, c’était bien pour embrasser… il n’avait jamais réellement su comment prendre ce « compliment » d’ailleurs.
Au bout de quelques minutes, il le relâcha, un sourire amusé sur les lèvres.

Un peu dans ce genre~ expliqua-t-il moqueusement. Bon, ne bouge pas que je commence. Reprit-il avec sérieux.

Il posa une main sur le torse du brun au niveau du cœur alors que son autre main restait sur sa joue avant de plonger son regard dans le sien avec une infime concentration. Soufflant très lentement, il commença avec soin.
Cela risquait d’être compliqué… il espérait que Aslan ne ressente pas de douleurs… mais il savait que ça risquait fortement d’être le cas.

Si tu ressens de trop fortes douleurs, tu me le dis tout de suite… dit-il sans quitter son regard ou sa concentration.


Ce n’était pas comme si il s’attaquer à un point très précis et dangereux de l’adn…
@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Ven 3 Aoû - 0:02


Let's
get
serious




"Aux dernières nouvelles, j’étais couche-tard et… lèves-tôt malgré-moi. Je suis très organisé… quand j’estime que c’est nécessaire… J'aime les jours de pluie et je déteste quand on me ment. Mes passes-temps sont secrets~ "

Il n'espérait plus vraiment de réponse à cette question, mais puisque l'autre semblait enfin comprendre qu'il ne s'agirait pas d'informations dangereuses, il n'allait certainement pas refuser. D'après ce qu'il disait, ils étaient plutôt similaires... surtout sur le nombre d'heures de sommeil réduit et de l'organisation. Ils pourraient peut-être finir par s'entendre... S'il ne faisait pas trop de dégâts. Ce n'était pas grand chose, mais il pouvait dire que Messiah ne mentait pas. C'était donc un bon début.

- Voilà qui n'est pas déplaisant. Tu vois quand tu veux.

Il le rejoignit ensuite sur le divan, prêt à commencer la manipulation même s'il avait l'intuition que ce ne serait pas la partie la plus agréable du processus.

"Bien, mais avant j’aimerais régler un léger détails."

Il n'eut pas le temps de lui demander ce dont il pouvait bien s'agir puisqu'une main se saisit de son menton, le forçant à tourner la tête vers Messiah. Et encore, sans qu'il n'ait le temps de réaliser quoi que ce soit, l'ex-détenu l'embrassait avec un certain engouement. Il resta comme figé sur place, incapable de le repousser, comme d'y donner du sien... il ne put que subir, ou du moins apprécier, car il ne trouvait pas cela désagréable malgré les façons de faire de l'autre. Il se trouvait quand même gêné, car il ne savait pas comment répondre à cela.

Une éternité plus tard, l'autre décolla ses lèvres de siennes et il put croiser son regard amusé. Ah... il détestait perdre le contrôle d'une situation, et c'était précisément ce qui était arrivé. Des rougeurs étaient apparues sur ses joues malgré ses efforts pour garder un air calme.

"Un peu dans ce genre~. Bon, ne bouge pas que je commence."


Alors il avait fait ça juste pour prouver la valeur de son paiement en nature ? C'était un peu exagéré... Un main posée sur son torse le sortit de ses pensées. Alors il allait commencer. Il le ressentit tout de suite lorsqu'une douleur fulgurante traversant tout son corps se fit ressentir. Il lui semblait qu'une partie appartenait à l'ex-détenu, bien que la plus grosse émanait de son propre corps. Il dû se retenir de décoller son corps de la main de Messiah. Pas question d'abandonner...

"Si tu ressens de trop fortes douleurs, tu me le dis tout de suite…"


Il esquissa un léger sourire crispé. Comme s'il allait lui dire d'arrêter... Il n'avait pas de temps à perdre. Plus vite ce serait fait, et mieux les choses seraient. Déjà qu'il avait rougit, il n'était pas question qu'il se montre à présent faible face à la douleur. Même si elle commençait à devenir vraiment très forte, et ne pas cesser de grandir... Il résista un moment, gardant le contact visuel avec les yeux si particulier de l'ex-détenu. Au bout d'un certain moment, une forte chaleur lui fit tourner la tête, et il ne tarda pas à voir trois yeux vairons, puis quatres, puis rien du tout...

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Sam 4 Aoû - 15:13

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Il regarda le brun à moitié affalé sur lui alors qu’il avait purement et simplement perdu connaissance. Il soupira, passant une main dans ses cheveux dans un tic nerveux. Au vu du sourire qu’il lui avait servit, il aurait dû s’en douter qu’il ne lui dirait rien.
Se levant très lentement du canapé pour ne pas prendre le risque de le réveiller ou de lui faire mal, il finir par allonger Aslan sur le dos, sur le canapé. Dans son état, il n’allait pas prendre le risque de le porter à sa chambre. Toutefois, il y alla quand même pour récupérer une couverture sur le lit afin de couvrir le commandant, poussa un autre léger soupir. Il était vraiment mal barré avec ça lui…

Il regarda attentivement le visage de l’endormis, s’asseyant sur la table basse. C’est qu’il avait l’air bien décontracté et innocent quand il dormait… Son regard dériva sur ses lèvres et il fit une légère moue, posa sa main sur les siennes. Quand il disait qu’il n’embrassait pas si bien que ça… le brun n’avait même pas réagit.
Enfin, il espérait que cela suffise. Enfin, il était un peu vexé quand même…

Se relevant doucement, il passa la main sur le front du brun pour s’assurer qu’il n’ai pas de fièvre avant de se diriger en titubant légèrement vers la cuisine pour préparer quelque chose à manger, ils en aurait besoin tout les deux.
Cette fois-ci, la douleur avait été particulièrement horrible… avant de disparaître brutalement à peine quelques secondes avant que Aslan ne s’écroule. Il espérait que ça ne veuille pas dire qu’il s’était trompé quelque part…

Arrivé en cuisine, il opta pour un plat un peu plus scientifique, fouillant dans les placards sans retenue -il avait l’autorisation après tout- avant de trouver de quoi faire des lasagnes. Le tout préparer en une demi-heure top chrono, il enfourna le plat au four avant de retourner sur la table basse, après avoir vérifier une seconde fois si le brun n’avait pas de la fièvre… et cette fois, c’était le cas. Même si elle était légère. Mais ce n’était pas vraiment étonnant, cet idiot était allé bien au-delà de sa résistance à la douleur, à croire qu’il avait prévenu simplement pour faire jolie. Sale gosse.
Il ne prit toutefois pas de mesure contre ça, la fièvre n’étant pas forcément une mauvaise chose tant qu’elle restait raisonnable mais alla tout de même récupérer une bouteille d’eau tempérée -l’eau du frigo ferait plus de mal que de bien- et un verre avant de retourner à sa place sur la petite table, posant tout à côté de lui. Son instinct ne s’était pas trompé à la prison… ils étaient vraiment semblable sur ce genre de conneries. Il sentait que ça n’allait pas leur apporter que du bon…

Une bonne heure après, il vit le brun commencer doucement à s’agiter et il se leva, posa sa main sur  le front de son « patient » en soupirant.

Tout doux, tu as un verre d’eau sur la table. Interdiction de te lever mais tu peux t’asseoir.

Il savait mieux que quiconque les effets que l’on pouvait ressentir après une modification importante alors le « commandant » avait plutôt tout intérêt à l’écouter.
Se rendant à la cuisine, il chipa deux assiettes et des couverts avant de sortir de plats de lasagnes du four. Servant deux bonnes part, il ramena les assiettes vers le salon et les posa sur la petite table alors qu’il s’asseyait en tailleur à même le sol.

C’était très malin de ne rien dire, j’apprécie crétin.

Il n’était même pas allé jusqu’au bout alors faire de cette façon était complètement stupide. Il allait y repenser à plusieurs fois avant de réitérer l’expérience. Abruti de gosse.
@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Sam 4 Aoû - 17:46


Let's
get
serious




Il ouvrit et cligna plusieurs fois des yeux, passant une main dessus pour les frotter. La sensation désagréable de la fièvre se fit sentir, lui arrachant une légère grimace. Il releva la tête et constata qu'il se trouvait sur le canapé, une couverture le couvrait. S'était-il endormi là ? Ce n'était pas vraiment son genre... Du coin de l'oeil, il vit un mouvement se faire en sa direction. La main de Messiah se posa sur son front. Ah, oui... ça lui revenait. Peut-être avait-il un poil surestimé sa résistance à la douleur.

"Tout doux, tu as un verre d’eau sur la table. Interdiction de te lever mais tu peux t’asseoir."


Il souffla. Depuis quand lui donnait-il des ordres comme ça ? Et depuis quand voulait-il l'aider à se sentir mieux ? S'il en était là, c'était purement par  sa faute. Il se redressa et prit en main le verre d'eau pour le porter à ses lèvres. Il mourrait vraiment de soif... peut-être était-ce un effet de la fièvre. Messiah revint avec deux assiettes pleines de nourriture. Il était passé de gosse destructeur à adulte... pouvait-il le dire, attentionné ? Peut-être qu'il avait simplement pitié...

"C’était très malin de ne rien dire, j’apprécie crétin."

Il eut un rire. Personne ne lui parlait comme ça... à part peut-être June, par le passé... Même s'il n'était pas proche de l'ex-détenu, l'entendre lui parler de la sorte était comme rafraichissant. Mais ça, il ne lui dirait pas. Pas question de complimenter cette tête de mule... même s'il l'appréciait, d'une certaine façon. Il grogna légèrement, un léger sourire au coin des lèvres.

- On ne donne pas d'ordre à son commandant, espèce de vieillard...

Puisqu'il était apparemment plus vieux que lui, hein, il n'allait pas se gêner... et il n'était pas en état de trouver mieux, bien qu'il ne l'admettrait pas. Il rapprocha son assiette de lui, se tenant correctement au possible. Les lasagnes.. Il n'avait pas à s'en plaindre, et peut-être que manger lui permettrait de retrouver ses forces.

- Par ailleurs, je suis navré de t'avoir infligé ça, je ne pensais pas que ça tournerait ainsi. Mais au moins, j'ai pu découvrir un côté intéressant de ta personnalité... enfin, même si le baiser fut plus déroutant que ça, je dois l'avouer.

Il guetta sa réaction, toujours un petit sourire aux lèvres. Il avait rapidement terminé son assiette, mais cela n'avait pas calmé sa fièvre... S'il n'avait rien en tête pour la soirée, il serait immédiatement allé se coucher. Mais il n'aimait pas perdre de temps, même si cela lui avait déjà coûté ce jour-là. Il se leva et alla jusqu'à un placard pour en sortir un cachet. Il le prit une fois retourné à sa place sur le canapé. Voilà qui devrait l'arranger un peu..

- J'ose espérer que tu es prêt à recommencer.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Dim 5 Aoû - 16:07

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Il haussa un sourcil, blasé, tout en continuant de manger son plat. Vieillard ? C’était qui qui l’avait prit pour un adolescent pas longtemps avant?Sérieusement, ce gosse était vraiment impossible. Dans quoi c’était-il embarqué hein ? Il savait bien qu’il n’avait aucune patience pour les gens et encore moins pour les gosses. C’est aussi pour ça qu’elle avait tellement aimé le lui faire gardé une fois ou deux avant qu’il ne disparaisse. Maudite femme.
Il bouda un peu.

Par ailleurs, je suis navré de t'avoir infligé ça, je ne pensais pas que ça tournerait ainsi. Mais au moins, j'ai pu découvrir un côté intéressant de ta personnalité... enfin, même si le baiser fut plus déroutant que ça, je dois l'avouer. 

Déroutant ? Son baiser ? Pourquoi il remettait ça sur le tapis tout d’un coup ? Il fit une légère moue, finissant déjà son plat en ayant les joues légèrement rosées. C’est que ça creusait d’utiliser son don.
Pour le baiser, il n’avait pas franchement envie d’y penser. Il avait fait ça dans la continuité de l’action, ça ne valait pas le coup de disserter dessus.

C’est bien pour ça que j’ai prévenu. Ça se passe toujours globalement de la même façon quand la cible est un être vivant. Il fit un léger mouvement de main comme pour chasser une mouche.

Pour les objets c’était encore différents mais il n’avait pas spécialement envie de s’étendre sur la question.
Il le regarda se lever et soupira d’un air agacé. S’il se cassait la gueule, il ne le relèverait pas, c’était décidé.

Ce levant à son tour, il récupéra les deux assiettes alors que le brun revenait vers le canapé. Il avait l’air en bon état le commandant.
Pff.

J'ose espérer que tu es prêt à recommencer.
Tu veux d’autres lasagnes ?

N’attendant pas la réponse -puisqu’il l’entendrait depuis la cuisine- il se rendit vers la cuisine pour se servir une nouvelle part.
S’il était prêt à recommencer ? Il n’était pas sérieux là ? Ou du moins s’il l’était, il parlait pas d’aujourd’hui ? Parce que recommencer était une chose, aujourd’hui était une autre complètement suicidaire.

Il retourna vers le salon, se repositionna comme précédemment pour déguster son plat, jouant distraitement avec un couteau d’une main, le lançant en l’air et le rattrapant d’un geste -très- distrait.

Pas pour aujourd’hui, mais je finirais le travail.

Il rattrapa le couteau par la lame, le serrant assez fortement pour bien entailler sa main déjà blessé par le miroir mais, trop concentré sur son plat, il ne le remarqua pas. C’est donc en continuant de manger tranquillement qu’il continua de jouer distraitement avec le couteau.

Tu devrais profiter que les imbéciles n’aient pas besoin de toi pour te reposer. Tu reprends le travail quand ?

S’ils devaient entrecoupés les « séances » de repos, il fallait le faire en prenant en compte les moments de travail afin que la fatigue ne soit pas trop visible.

Aussi… je pensais devoir être consigné au CFS à ma sortie ou un truc du genre mais à part cette puces, pas de nouvelles ? Ça ne dérange pas que je reste ici ?

Ça lui paraissait un peu étrange que les dirigeants de l’organisation laisse les ex-détenus sous le commandement d’un de leur commandant sans même surveiller l’évolution de la chose. Qu’est-ce qu’ils manigançait ? Ah moins que la puce de Gsm nouvellement implantée permettait bien plus de liberté à Infinity sur eux.
Il fronça les sourcils, observant son avant bras. Si les conséquences n’étaient pas si dangereuses, il aurait bien enlever une nouvelle fois cette maudite puce.


@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Ven 10 Aoû - 3:37


Let's
get
serious




"Tu veux d’autres lasagnes ?"

Il soupira, le regardant rejoindre la cuisine sans avoir répondu à sa question, qui était pourtant bien plus importante que son appétit. Peut-être ne l'appréciait-il pas, mais le brun, ayant un véritable sens des priorités, ne s'en souciait pas plus que ça. Il avait déjà perdu tant de temps... mais à la fois, il savait que Messiah s'y connaissait plus que lui à propos de son pouvoir, et s'il jugeait préférable de ne pas reprendre de suite, le commandant n'insisterait pas. Il répondit d'une voix lasse, se penchant en avant pour se faire entendre.

- Volontiers.

Pressé ou non, il avait toujours un petit creux. Il attendit que l'ex-détenu réapparaisse avec les nouvelles portions, se réinstallant au fond du canapé. Il retint cependant un sursaut en voyant l'autre lancer son couteau en l'air. S'il voulait jouer, il y avait bien des manières de le faire, mais avec un couteau... il pouvait trouver mieux.

"Pas pour aujourd’hui, mais je finirais le travail."

Il s'en était douté,  et il ne broncha pas. Au fond, il s'agissait peut-être de la meilleure solution. Il était épuisé, et Messiah l'était sans doute aussi, même s'il ne laissait rien paraitre. Il avait sans douté été aveuglé par la sensation d'approcher de son objectif, mais à trop se précipiter, il pouvait tout aussi bien courir à sa perte, et il le savait pertinemment.

- Très bien. Il vit du sang couler le long de la main du jeune homme. Hm...

Il se ravisa. Il s'en rendrait compte tout seul, même s'il semblait plus préoccupé par sa nourriture que par le couteau. La douleur, même minime, ça se remarque. Il se mit à son tour à déguster sa nouvelle part de lasagnes, l'appréciant comme si c'était la première.

"Tu devrais profiter que les imbéciles n’aient pas besoin de toi pour te reposer. Tu reprends le travail quand ?"

Oh ? Se souciait-il réellement de lui pour lui dire quelque chose comme ça ? Il était habitué à travailler sous la fatigue, avec toutes les nuits blanches qu'il se tapait. Ça ne lui enlevait rien de ses aptitudes au travail, alors il ne voyait pas pourquoi il devrait se reposer. En plus, il pouvait enfin avoir le luxe de discuter avec son nouvel équipier, après tous ces jours de coma.  

- Demain. Je ne suis pas si fatigué, et nous avons encore des choses à nous dire.

Ils en avaient vaguement parlé, mais il fallait vraiment qu'ils s'organisent pour leur travail et leur "vie" ensemble s'ils voulaient s'en sortir sans éveiller de doutes. Et... il avait du mal à comprendre pourquoi il s'inquiétait pour lui quand il était celui qui s'enfonçait un couteau dans la main.

"Aussi… je pensais devoir être consigné au CFS à ma sortie ou un truc du genre mais à part cette puces, pas de nouvelles ? Ça ne dérange pas que je reste ici ?"

Ah... lui même avait trouvé ça étrange. Pour une procédure aussi importante, il imaginait des tonnes de paperasses et de règles, mais c'était loin d'être le cas ici. Il avait du mal à comprendre les motivations du CFS par moment.. ce genre de chose pouvait les desservir. Et allait. Il comptait bien en profiter.

- Les règles sont très simples. Je dispose de toi et de ta vie comme je l'entends tant que tu ne fais rien d'illégal. Évidement, tu ne reçois pas de salaire, ne peux accéder à certains endroits sans moi et ne peux avoir de métier autre que celui que je te donne. Tu peux donc rester ici en étant sous mes ordres.


Le reste, il lui avait déjà dit en allant le chercher en prison, alors il imaginait ne pas avoir à le répéter. Le bruit d'une goutte atteignant le cuir de son canapé le fit baisser les yeux. C'est qu'il continuait de se mutiler et salissait même son mobilier... Il vint poser la main sur celle de l'ex-détenu, lui prenant délicatement le couteau des mains.

- Je peux savoir qu'est-ce qui te prend ? Je pensais que tu allais le réaliser, mais on dirait que non. Peut-être que tu es celui qui devrais aller se reposer.

Il se leva et alla rapidement dans la salle de bain pour prendre de quoi désinfecter et panser la plaie. Il s'était déjà blessé à ce même endroit, alors il préférait prévenir la moindre infection ou autre problème de santé gênant. Il revint s'asseoir en face de lui sur le canapé et le prit le poignet sans lui demander au préalable, puis appliqua le désinfectant. Piquant, sans doute, mais supportable puisqu'il venait de supporter le couteau planté dans sa main. Il enroula ensuite une bande de pansement autour de sa main.

- Je n'ai pas que ça à faire, alors fais attention à toi, idiot.


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Ven 10 Aoû - 13:15

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Il poussa un très léger soupir de soulagement, entamant sa part de lasagnes.
Bon, au moins il était d’accord avec ça, ça lui épargnerait donc de dépenser de l’énergie inutilement en lui expliquant à quel point il était abrutit. Déjà qu’il aurait des choses à dire à ce sujet…

Il lui conseilla de se reposer, demandant quand il reprendrait le boulot pour faire un programme de ce qui allait suivre en tête, et il se mit à fixer le brun d’un air blasé à l’attente de la réponse. Pourquoi ça ne l’étonnait même pas ? Ce gars avait un sérieux problème quand même. Quoique… il avait quand même une tête à se lancer dans la première mission suicide à son goût… Et puis « Je ne suis pas si fatigué », avait-il regardé sa tête récemment dans un miroir ? Passons, il allait pas s’arrêter là-dessus, l’autre ferait bien comme il voulait et il ne se gênerait pas pour faire de même. Mais d’ailleurs, en parlant de faire ce qu’on voulait… il était un peu surpris que les dirigeant du CFS ne m’êtes pas d’avantages sont les nez cette affaire. A moins qu’il eut loupé quelque chose…

Les règles sont très simples. Je dispose de toi et de ta vie comme je l'entends tant que tu ne fais rien d'illégal.

Il eut un ricanement. Il comprenait mieux à présent. Dans un sens, il avait donc eut de la chance d’être tombé sur ce commandant là et pas un autre. Beaucoup allait utiliser les détenus comme leur chien et passer leur nerf dessus. C’était plutôt « bien joué » de la part des dirigeants pour calmer les frustration de ses membres. Bande d’enfoirés.
Sans y faire attention et sous le coup de la colère, il serra la lame du couteau avec laquelle il était en train de jouer, se la plantant dans la pomme de la main.

Évidement, tu ne reçois pas de salaire, ne peux accéder à certains endroits sans moi et ne peux avoir de métier autre que celui que je te donne. Tu peux donc rester ici en étant sous mes ordres. 

Il sursauta en sentant une main sur la sienne, observant le propriétaire d’un air plutôt dubitatif.
Il jouait à quoi le brun là ?

Je peux savoir qu'est-ce qui te prend ? Je pensais que tu allais le réaliser, mais on dirait que non. Peut-être que tu es celui qui devrais aller se reposer.

Réaliser quoi ? Ce n’est quand observant le couteau quoi venait de lui être gentiment arraché et qu’il vit le sang sur la lame qu’il remarqua qu’effectivement, il y avait un léger problème. Soupirant, il regarda sa main rougit par le sang et encore plus blessait que précédemment. Il eut une grimace… amusé ?
Il ne savait pas s’il devait être heureux ou pas… En attendant, il essuya la tâche formé sur le canapé avec soin, mettant sa main blessé au-dessus de son asiette pour ne pas faire d’autres tâches en attendant le retour de Aslan.

Se laissant docilement faire, il observant les gestes du brun avec minutie, un peu comme s’il attendait quelque chose de particulier.

Je n'ai pas que ça à faire, alors fais attention à toi, idiot. 

Il eut un sourire en coin.

Oh ? Tu t’es déjà attaché à moi à ce point ?

Il n’avait jamais accepté qu’on en vienne à s’inquiétait pour lui et ce n’était pas une chose qui changerait de sitôt, même si ce n’était assurément pas le cas pour le brun qui ne voyait que ces intérêt. L'image du baiser lui revient en mémoire mais il la chassa aisément.
D’ailleurs, devrait-il lui dire ou pas ? Hum… sachant que ça pouvait le mettre en danger et qu’il n’avait pas des masses de choix pour le moment…

Je n’ai pas senti… Je devrais m’estimer heureux, je n’ai pas eut à tâtonner longtemps pour découvrir mon nouvel effet secondaire.

Il secoua légèrement sa main fraîchement bandée, ne ressentant absolument aucune douleur.

Je ne ressens plus la douleur. Génial tu ne pense pas ? Demanda-t-il un brin ironique.

Lui ne trouvait pas cela « génial » pour sa part ». Bon, en effet secondaire casse-pieds, ce n’était pas pire que de ne pas pouvoir dormir tout en pouvant ressentir la fatigue mais bon, il le mettait sur le podium des effets secondaire qu’il détestait le plus. Avec donc l’insomnie et le fait d’avoir une vue impeccable qui lui refilait la migraine.
Ô joie…

Enfin… il semblerait que j’ai eu de la chance d’être tombé sur toi. Si un commandant m’aurait sortit de là dans l’idée de me passer à tabac, j’aurais encore fait une jolie série de meurtres.


Bon, il se serait sûrement fait flinguer en suivant… et si c’était pas par le CFS, ça aurait sûrement été par ses pouvoir car il n’aurait pas lésiné sur les moyens pour le coup.
Il commençait vraiment à haïr les humains… Il soupira.

Sinon, excepté de ne pas casser le mobilier et salir les environs, quelles sont les règles de communauté ?

Il n’était pas assez idiot pour penser qu’il le laisserait « habiter » chez lui le temps que son soucis de détection soit réglé sans qu’il y ai de règle. Et quand ça sera fini… il aviserait à ce moment là. Ce n’était ps pressé pour le moment.
Il regarda son assiette vide ou restait un peu de sauce tomate sûrement légèrement mélangé à du sang. Serait-ce abusé s’il se servait une troisième fois ?

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Lun 13 Aoû - 22:50


Let's
get
serious




"Oh ? Tu t’es déjà attaché à moi à ce point ?"

Cet imbécile se blessait, ne le remarquait même pas, et il avait de plus le culot de s'en trouver amusé ! Le brun plissa les yeux et lui lança un regard désespéré. Il pourrait au moins le remercier de l'avoir soigné... Il répondit toutefois en optant pour une voix posée, avec une petite pointe d'amusement.

- J'ai simplement besoin que tu sois en assez bon état pour m'aider, détrompe toi. Et puis, tu salis mon mobilier.

Comme s'ils ne risquaient déjà pas assez leurs vies au quotidien pour en plus se blesser inutilement le soir venu... Il avait beau être soit-disant plus vieux que lui, ce type n'était qu'un sale gosse ! Et il osait le faire passer pour un inconscient, en plus de ça... À raison, certes. Mais qui était le plus inconscient des deux, hein ?

Je n’ai pas senti… Je devrais m’estimer heureux, je n’ai pas eut à tâtonner longtemps pour découvrir mon nouvel effet secondaire. Je ne ressens plus la douleur. Génial tu ne pense pas ?


Il le fixa quelques instants avant de comprendre. Il ne s'était jamais imaginé que ces effets secondaires puissent aller jusqu'à avoir une telle importance, et il comprenait un peu mieux la variation de douleur qu'il avait ressenti durant leur petite expérience. De ce fait... il se demandait bien quels étaient les effets qu'il subissait depuis les précédentes utilisations de son don... mais ce serait probablement trop en demander.

- J'imagine que non.

Il ne savait pas s'il devait s'en vouloir ou non. Si l'ex-détenu en était là, c'était par sa faute, mais il avait accepté de le faire... et la contrepartie n'était pas moindre. Ah... même en sachant ça, le commandant ne pouvait chasser la pointe de culpabilité qui naissait dans un coin de sa tête.

"Enfin… il semblerait que j’ai eu de la chance d’être tombé sur toi. Si un commandant m’aurait sortit de là dans l’idée de me passer à tabac, j’aurais encore fait une jolie série de meurtres."

Il souffla. De la chance ? Il ne savait pas trop comment voir ça... mais il était vrai qu'il aurait pu tomber sur pire. Certains membres du CFS étaient tellement haineux qu'une telle chose était tout à fait possible, même s'il n'en avait pas encore eu vent. Il eut un rire.

- Une jolie série de meurtres, hm ? De toute manière, avec ou sans ça, ils méritent de disparaitre.

Il espérait tout de même de pas le voir en arriver là. Détruire le CFS, c'était son boulot à lui...

"Sinon, excepté de ne pas casser le mobilier et salir les environs, quelles sont les règles de communauté ?"

N'en avaient-ils pas déjà parlé avant qu'il ne comate durant plusieurs jours ? Peut-être avait-il oublié depuis... dormir plusieurs jours de suite peut toujours avoir ce genre d'effet. Enfin, ce n'était pas bien grave. Les règles de vies étaient plutôt simples, et tout ce qu'il y a de plus logique.

- Puisque tu le demandes. Je ne veux pas de boucan, peu importe l'heure du jour ou de la nuit. Ni de désordre. Quand nous ne sommes pas occupés, tu peux sortir, mais préviens moi. Je te donnerai éventuellement une clé pour ne pas avoir à t'attendre. Mais tu ne ramènes personne ici. Pour en revenir au ménage, tu es responsable de ta chambre. Il lui lança un torchon. Si tu salis quelque chose, tu le nettoies. Concernant la nourriture, on peut s'arranger pour les repas, mais je te prie de ne pas me mettre de viande ou d'odeur de viande sous le nez. Il esquissa ensuite un large sourire. Et, sois agréable, Mr grognon.

Rien d'autre ne lui venait à l'esprit pour le moment. Il n'avait jamais vraiment habité avec une autre personne que ses parents, alors instaurer des règles à présent lui semblait étrange, bien qu'il les appliquait naturellement lui-même.

- Des questions ?

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mar 14 Aoû - 21:17

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Il eut un très léger rire alors que l’autre lui signalait que sin « inquiétude » était à peu près tout sauf de l’attachement. Évidemment qu’il n’en doutait pas et il se demandait pourquoi même l’autre c’était pris la peine de lui dire.
Etait-il vraiment du genre à prendre la mouche aussi facilement ?

Enfin, au moins il était fixé sur son nouvel inconvénient… podium de la chiantude, il les cumulé vraiment à présent. Enfin, il n’était pas vraiment surpris non plus de la tournure que ça avait pris puisque plus il « modifiait » quelque chose de précis et d’important dans la chaîne d’une personne, plus la contrepartie était épicée. Il allait juste devoir s’en souvenir et être extrêmement prudent, ce serait assez idiot qu’il se tue uniquement parce qu’il ne sentait pas qu’il était blessait.
Si ça continuait, il allait même devoir tenir une liste d’effets secondaires pour ce souvenir de tout…

J'imagine que non.

Il eut un sourire en coin, se posant quelque question sur la tête que s’était mis soudainement à tirer son cher commandant. Mais il abandonna sans poser de questions, se contentant de passer à autre chose en hochant les épaules.
Il espérait que Aslan n’était pas du genre à s’en vouloir pour si peu sinon ils n’auraient pas fini et ça n’aurait pas été la peine qu’il le sorte de là. Mais il se faisait certainement des idées et puis, ce qui était fait était fait, il ne pouvait pas retourner en arrière et ne le ferait pas. Des regrets ? Très peu pour lui.

Une jolie série de meurtres, hm ? De toute manière, avec ou sans ça, ils méritent de disparaître. 

Il eut un léger rire.

Tu es un vrai enfant de coeur, c’est rassurant.

Il leva les yeux au ciel.
Enfin, il ne pouvait rien dire et encore moins critiquer la façon de faire du brun. Lui avait échoué dans cette voie et avait accepté son sort… et voilà qu’on le sortait de son bocal pour l’y replonger dedans. La forme était différente mais le fond restait le même et il n’arrivait pas à ce motiver pour ça malgré tout.

Puisque tu le demandes. Je ne veux pas de boucan, peu importe l'heure du jour ou de la nuit. Ni de désordre. Quand nous ne sommes pas occupés, tu peux sortir, mais préviens moi. Je te donnerai éventuellement une clé pour ne pas avoir à t'attendre. Mais tu ne ramènes personne ici. Pour en revenir au ménage, tu es responsable de ta chambre. 

Il évita le torchon qui volait dans sa direction. Il avait déjà nettoyer le canapé alors s’il n’était pas content, il n’aurait qu’à se payer le pressing ou il ne savait quoi.

Si tu salis quelque chose, tu le nettoies. Concernant la nourriture, on peut s'arranger pour les repas, mais je te prie de ne pas me mettre de viande ou d'odeur de viande sous le nez.  Et, sois agréable, Mr grognon. 
Végétarien ? Il leva un sourcil, surpris. Comment peux-tu être aussi hargneux et végétarien ?

Inutile de signaler que, pour lui, les deux n’était pas franchement compatible. Enfin, il s’en foutait un peu tant qu’il pouvait manger des œufs…
il fit un geste vague de la main.

Je suis toujours agréable, c’est toi qui ne sait pas apprécier~

Il se leva, observant son bandage attentivement tout en se demandant comment il allait faire maintenant. Devait-il être plus prudent…
Un sourit mauvais fleurit sur ses lèvres. Même pas en rêve. Il n’allait pas ce comporter comme s’il était en sucre, ce n’était absolument pas son genre.

Des questions ? 
Aucune mon commandant, ça me semble tout à fait acceptable.

Il s’étira un peu avant de récupérer les assiettes et les couverts pour se rendre dans la cuisine. C’était repartis pour le moment vaisselle… ah…

J’ai une question finalement : Où tu as les gants pour la vaisselle ? Quelqu’un as prit la peine de me faire un jolie bandage tout neuf alors j’ai pas envie de l’abîmer. Demanda-t-il amusé depuis la cuisine.

Il posa le tout dans l’évier avant de remplir la bassine d’eau tout en faisant bien attention de pas mouiller son bandage et attendant les indications du chef de maison.

Je te retourne la politesse cela-dit : Tu as des questions ? Profites-en, je suis de bonne humeur~ Rajouta-t-il un brin joueur.

Il passait vraiment d’une humeur à l’autre… ce n’était pas vraiment nouveau mais c’était parfois un brin déroutant.
Au diable, il s’en fichait bien. Après la vaisselle, il reprendrait son documentaire sur les animaux à défaut de trouver autre chose de plus intéressant à faire.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Jeu 16 Aoû - 0:36


Let's
get
serious




Végétarien ? Comment peux-tu être aussi hargneux et végétarien ?

Il ne retint pas un rire. Quel était le rapport entre ces deux choses ? Et en quoi était-il hargneux ? Il se trouvait plutôt agréable... surtout qu'il y était allé doucement avec l'ex-détenu. Il décida de mettre en doute la logique de l'autre et de ne simplement pas chercher plus loin. Vraiment, qu'est-ce qu'il fallait pas inventer... Il sentait que sa cohabitation avec Messiah allait être aussi étrange qu'amusante... il avait même hâte de voir comment cela tournerait.

"Je suis toujours agréable, c’est toi qui ne sait pas apprécier~ "

Oh ? Il se souvenait très bien de la mauvaise humeur du jeune homme lorsqu'il avait été lui parler à la prison, et même après. La situation jouait un peu, mais si ça, c'était agréable, lui était un partisan du CFS jusqu'à l'os...

- Tu m'en diras tant...

En ayant terminé avec son explication —un peu plus longue que prévue en fait, il demanda à son nouveau colocataire s'il avait des questions en plus. Il lui avait parlé de tout ce qui lui était venu à l'esprit, mais il y avait probablement plus.. et Messiah avait peut-être aussi des besoins particuliers, sait-on jamais.

"Aucune mon commandant, ça me semble tout à fait acceptable."

Il esquissa un léger sourire satisfait. Bien, ils pourraient passer à autre chose plus vite qu'il ne l'avait imaginé. En voyant le caractère de l'autre, il avait pensé que ce serait un peu plus compliqué que ça. Il le vit se lever et débarrasser la table, emportant la vaisselle sale vers la cuisine. Il se donnait vraiment du mal, alors qu'il pouvait aussi très bien lui demander de le faire. Il souffla et se lever, décidé à l'aider dans un élan de générosité.

"J’ai une question finalement : Où tu as les gants pour la vaisselle ? Quelqu’un as prit la peine de me faire un jolie bandage tout neuf alors j’ai pas envie de l’abîmer."

Son sourire s'élargit. Comptait-il vraiment le faire à la main ? Parce que, habiter à Meguro, c'est aussi pouvoir se payer un lave-vaisselle... une invention vraiment pratique, mais apparement méconnue pour l'ex-détenu. Ce n'était pas comme si ça existait depuis des siècles... Il secoua la tête, amusé, puis ouvrit le lave vaisselle.

- Mon chou, inutile de te fatiguer. Tout ce que tu as à faire est de mettre la vaisselle là dedans, de mettre le produit, refermer et allumer. Ton magnifique bandage ne risque rien, crois-moi.

Comme pour appuyer ses paroles, il entreprit de commencer à mettre les assiettes et couverts dedans, jugeant aussi injuste de ne pas aider l'ex-détenu à le faire. Il avait déjà pris la peine de préparer le repas, alors bon...
Cela fait, il s'étira et referma le lave vaisselle avant de le mettre en route. Voilà une bonne chose de faite.

"Je te retourne la politesse cela-dit : Tu as des questions ? Profites-en, je suis de bonne humeur~ "

Oh, n'avaient-ils pas assez parlé de questions pour la journée ? Il n'en avait pas, de toute manière. S'il avait des choses à découvrir, cela se ferait au fur et à mesure. Après son malaise, il n'était plus tant que ça d'humeur à rester concentré trop longtemps... il avait plutôt envie de s'amuser, ou du moins de ne pas s'ennuyer.
Ainsi, il le tira par le col jusqu'à lui et —maladroitement, mais avec un certain entrain, l'embrassa durant quelques instants, le relâchant ensuite.

- Est-ce assez apprécié à ton goût ?

Il ne s'était jamais imaginé en train de faire quelque chose comme ça, encore moins à un homme, mais il l'avait cherché... et dans un autre sens, il avait cherché à retrouver la sensation qui l'avait envahi un peu plus tôt, et d'être certain qu'elle vienne de là. Il alla ensuite se rassoir dans le canapé, cachant d'une main ses rougeurs.

- Donc, les pingouins..

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Jeu 16 Aoû - 19:52

Les choses sérieuses commencent

Quand il faut y aller...


Il le vit ouvrir le lave-vaisselle d’un geste et il leva les yeux au plafond, d’un air fataliste. Sérieusement ? Cet engin de torture pour simplement deux assiettes ? Enfin, c’est pas lui qui payait l’eau et l’électricité mais l’économie d’énergie devrait être l’affaire de tous non ?

▬  Mon chou, inutile de te fatiguer. Tout ce que tu as à faire est de mettre la vaisselle là dedans, de mettre le produit, refermer et allumer. Ton magnifique bandage ne risque rien, crois-moi.

Il n’était tout de même pas assez vieux pour ne pas reconnaître l’engin et ignorer son fonctionnement. Aussi, d’un air très mâture, il lui tira la langue avant de le laisser récupérer les assiettes et autre.
Si ce n’était que pour faire un transfert de plats sales, il n’avait pas besoin qu’il y rajoute ses pattes.

Il écarquilla les yeux de surprise quand il le vit attraper son col, se demandant ce qu’il avait encore et s’il comptait finalement lui octroyer une bonne droite pour une des nombreuses choses qu’il avait dite et dont il ne se souvenait même pas. Pourtant, à la place, il sentit deux lèvres douces se poser sur les siennes… non sans moins de surprise.
Douces et maladroites… ses yeux s’écarquillèrent un peu plus. Ce n’était pas…

Est-ce assez apprécié à ton goût ? 

Il rougit très légèrement, posant sa main blessé sur ses lèvres tout en fixant le brun qui faisait un repli stratégique vers le canapé.
Non, il se faisait encore des idées. Ce n’était clairement pas possible… si ? Pourtant, il avait semblait si maladroit et… mignon. Hum… Ou alors le commandant avait simplement l'air d'un gosse un peu bourré quand il était fatigué mais...

Donc, les pingouins…
...ont bien des genoux mais je ne pensais pas que ça t’intéresserait. Et c’est mon sujet de détournement. Dis-moi plutôt…

Il avança d’un pas, s’arrêtant tout en fixant le plus jeune puis, un peu gêné, passa une main sur sa nuque. Il n'aimait pas rester sur une interrogation aussi importante à ses yeux.
Et les cheveux mi-longs lui manquaient un peu…

Ce n’était pas… Je veux dire… Hum… Je ne t’ai pas… enfin… Il soupira. Ce n’était pas ton premier baiser, n’est-ce pas ? 

Parce que si c’était le cas…

Si c’est le cas, je suis désolé, vraiment. Je ne pensais pas que c’était possible… je n’aurais pas fait ça sinon…

Il avait peut-être un caractère spécial et une politesse aléatoire, mais il y avait tout de même certaines choses qu’il respectait et cela en faisait partie. Chahuter une personne était une chose, la repousser dans ses retranchements suivant la situation en était également une mais toucher à l’intégrité d’une personne ainsi sans raison valable était une chose qu’il pardonnait difficilement. De ce fait… s’il l’avait vraiment fait, il ne savait pas très bien comment il allait pouvoir faire pour se faire pardonner.
Pour le coup, il n’osait même pas s’asseoir à côté de lui sur le canapé.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Ven 17 Aoû - 3:31


Let's
get
serious




Ah... il n'était pas sûr d'avoir véritablement réfléchit avant d'agir sur ce coup, et même s'il ne regrettait pas le geste puisqu'il lui avait permis de clarifier une chose, il craignait un peu la réaction de l'ex-détenu, ainsi que la manière dont il interpréterait ce baiser. Lui-même n'était pas certain de la bonne manière de le faire... ce qui le contrariait fortement.
Ne sachant pas quoi lui dire, il se détourna de lui pour se remettre en face de la télévision, dans laquelle l'émission sur les pingouins entamée par l'autre un peu plus tôt reprenait. C'était d'un ennui... mais il avait besoin de simplicité, pour cette fois.

"...ont bien des genoux mais je ne pensais pas que ça t’intéresserait. Et c’est mon sujet de détournement. Dis-moi plutôt… "

Il se mordit la lèvre. Difficile de tromper Messiah alors qu'il avait en effet usé d'une technique semblable pour changer de sujet... Il décida de ne pas se défiler une nouvelle fois et leva les yeux vers le jeune homme, croisant son regard gêné. L'était-il vraiment ? Pourtant, c'est lui qui avait commencé, si on pouvait dire ça comme ça...

"Ce n’était pas… Je veux dire… Hum… Je ne t’ai pas… enfin… Il soupira. Ce n’était pas ton premier baiser, n’est-ce pas ?"

Il se sentit rougir à un niveau presque dangereux. C'était quoi, cette question ? Il avait l'air aussi dérangé que lui à ce propos, mais... comment pouvait-il déduire ça aussi facilement ? Et pourquoi lui demander confirmation ? Il était un peu tard pour ça... et il était un peu trop fatigué pour se prendre la tête à ce propos.

"Si c’est le cas, je suis désolé, vraiment. Je ne pensais pas que c’était possible… je n’aurais pas fait ça sinon… "

Il était vraiment trop tard pour regretter... comme quoi, il n'était pas le seul à ne pas avoir réfléchis. Voir Messiah ainsi gêné était étrange, ça contrastait vraiment avec sa décontraction habituelle. Et comment ça, ne pas croire cela possible ? Il allait le prendre pour un coincé, maintenant... ce genre de chose ne faisait simplement pas partie de ses préoccupations. Du moins, jusqu'à présent... le fait d'avoir été embrassé le faisait réfléchir. Il répondit en pouffant.

- C'est le cas, en fait. Je gardais ça pour une personne particulière, donc t'as intérêt à être à la hauteur.

Évidement, il ne faisait que le taquiner. Il n'en attendait pas plus de lui qu'auparavant. Il fallait bien qu'il détourne encore une fois et juste un petit peu la conversation. Parler de ses expériences amoureuses inexistantes... ce n'était pas franchement des plus agréables, même s'il n'en avait pas honte.
Toujours un léger sourire au coin des lèvres, il tapota sur la place libre du canapé, l'invitant à y reprendre place.

- Ne t'en fais pas. Je doute que ça serait arrivé un jour sans toi, donc tu n'as rien volé. En plus, tu vas louper la naissance des bébés pingouins...

Il ne voyait vraiment aucune raison de lui en vouloir, ça n'avait été que de la surprise, et il ne voulait pas s'infliger la prise de tête allant avec la soit-disant importance d'un premier baiser ou il ne savait quoi... Il le trouvait relativement utile, lui. Sans ça, il aurait même pu tomber sur pire, alors bon.
Il s'étira longuement avant de reporter son attention sur le jeune homme.

- Et puis, tu m'as permis de réaliser quelque chose, après toutes ces années.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Sam 18 Aoû - 23:03

Les choses sérieuses commencent

Une bonne nuit en perspective...


Il pencha légèrement la tête sur le côté, clairement dérouté. Donc il avait bien visé juste mais… comment ça ? Hein ? Que voulait-il dire par « t'as intérêt à être à la hauteur », hein ? Sérieusement, heureusement qu’il ne pouvait plus dormir car cette histoire lui aurait refilé une sacré insomnie.
Et l’autre qui semblait dormir à moitié en lui répondant tellement il semblait fatigué. Et voilà, c’était ça quand on faisait l’abrutis et qu’on avertissait pas les gens et qu’en prime, on faisait le gars solide alors que pas du tout. Crétin.

Ne t'en fais pas. Je doute que ça serait arrivé un jour sans toi, donc tu n'as rien volé. En plus, tu vas louper la naissance des bébés pingouins... 

Il soupira d’un air blasé avant de s’affaler sur le canapé sans aucune grâce ni délicatesse, repliant ses bras derrière sa tête et posant ses yeux sur l’écran.

Je m’en fais si je veux… et puis ça veut dire quoi ça... ? Marmonna-t-il inaudiblement.

Oui, il était en train de bouder. Et oui, il ne savait même pas clairement pourquoi.

Et puis, tu m'as permis de réaliser quelque chose, après toutes ces années. 

Il se retourna vers lui, croisant son regard tout en repliant une jambe sur la canapé de sorte que son pieds droit repose sur sa cuisse gauche. Réalisé quelque chose ? Allait-il lui dire qu’il se mêlé de ce qu’il ne lui regardait pas s’il demandait ou allait-il répondre en captant qu’il venait de tendre la perche ? Non parce qu’il était d’un naturel curieux et jusqu’à présent, il avait fait pas mal d’effort pour pas trop le montrer…

Réaliser quoi ?

Que finalement les relations humaines n’étaient pas son trucs ? Il s’en serait douté sans ça au vu du caractère du brun. Qu’il aimait les hommes ? Euh… non, il ne se donnait pas autant de crédit que ça quand même.

Il reposa son regard sur l’écran, attendant un instant une réponse qui ne viendrait peut-être pas alors que les nouveaux parents pingouins surveillé leur progéniture.
Il allait peut-être devoir se trouver autre chose à regarder que les documentaires animalier… enfin, il zapperait quand le commandant dormirait, lui n’avait que ça a faire puisqu’il ne fouillerait pas la maison en quête d’une éventuel bibliothèque qui n’avait pas l’air d’exister. Quoique les vieux livres ne devaient pas courir les rues à Meguro…

Tu ferais mieux de dormir… ah, j’ai une dernière question avant ça. Si tu pars bosser demain, est-ce que ça signifie que je dois commencer à m’y mettre ?

Pas qu’il y voyait un inconvénient mais il serait aussi tranquille à ne rien faire… enfin façon de parler car il aurait certainement de l’énergie à revendre le lendemain après avoir fait semblant de dormir une bonne partie de la nuit car oui, pour le moment il ne voulait pas qu’il sache pour cet inconvénient là, un seul suffisait. Même s’il en découvrirait certains autre et sûrement bien trop tôt à son goût.
Il s’enfonça correctement dans le canapé, commençant à se demander comment il allait faire en mission… et surtout ce qui lui serait donné à faire. Il jeta un coup d’œil à Aslan, faisant toujours mine de s’intéresser à l’émission.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Dim 19 Aoû - 3:09


Let's
get
serious




L'ex-détenu accepta finalement de venir s'asseoir à côté de lui, sans oublier de marmonner, car avoir un sale caractère d'adolescent est évidement indispensable.  Il arborait désormais une mine boudeuse. N'avait-il pas l'air gêné moins de cinq minutes plus tôt ? Une véritable girouette, ce type.  Pourtant, il n'était pas celui qui pouvait se sentir le plus mal en cette soirée. Mais lui ne se plaignait pas. Il pouvait y avoir tellement pire, alors il s'estimait heureux.
Comme pour tenter de le mettre de meilleure humeur, il rajouta que son baiser n'avait pas été totalement inutile et mal venu, puisque cela lui avait permis de savoir qu'être embrassé par un homme ne le dérangeait pas. Il n'en tirerait pas de conclusion hâtive, faute de preuves et d'intérêt, mais poir le moment, il en était là.

Il hésita cependant en croisant le regard curieux de Messiah. Peut-être que ce genre de chose ne le regardait pas. Ils étaient capitaine et détenu, après tout. La révélation pourrait de plus l'embarrasser... même si c'était sa faute du départ.

"Réaliser quoi ?"

Puisqu'il demandait, devait-il réellement se priver ? Il n'avait pas spécialement besoin d'en parler, mais pas non plus l'énergie de trouver une parade crédible. Tout cela lui faisait remarquer que les pingouins avaient vraiment quelque chose de soporifique. Sans doute était-ce l'une des raisons pour lesquelles il ne regardait que très peu la télévision.

- Qu'embrasser un homme ne me dérange pas.

Ou alors c'était juste lui qui rendait la chose agréable.. il préférait ne pas savoir. Ce genre de chose était vraiment sans importance, et il commençait à s'en vouloir pour y avoir pensé ne serait-ce qu'une demie-heure. Il était vrai que le premier repas des petits pingouins était tellement plus intéressant...

"Tu ferais mieux de dormir… ah, j’ai une dernière question avant ça. Si tu pars bosser demain, est-ce que ça signifie que je dois commencer à m’y mettre ?"

Il s'étira. Il avait probablement raison. De toute manière, il n'y avait plus grand chose à faire en cette soirée. Il se leva et s'étira encore un coup, retrouvant un peu de sa vitalité habituelle rien qu'à l'entente du mot "bosser". Ah oui.. leur première journée ensemble. Il ne savait pas s'il devait avoir hâte ou non, mais il avait bien compris que les autres membres de l'équipe n'étaient pas plus enchantés que ça. Bande de chiens...

- Oui, nous partons en mission demain.

Les  détails attendraient le lendemain. Il était un peu tard pour expliquer ce genre de chose, bien que ce n'était pas très long. Chaque chose en son temps. Après les événements de la soirée, il serait un peu plus patient à l'avenir... enfin, juste pour la soirée quoi. Il prit le chemin de sa chambre, lançant à l'intention de Messiah.

- Ne t'endors pas sur le canapé !

Il ne voulait pas le trouver endormi dessus le lendemain, et puis le lit était tout de même plus confortable. Il n'avait pas servit une seule fois, en fait... Voilà quelle était l'étendue de sa vie sociale, mais ça, l'ex-détenu l'avait probablement compris au moment où il avait réalisé que le commandant n'avait pas la moindre expérience.
Il se glissa rapidement dans son lit, ses yeux se fermant déjà en vue de la courte nuit qui s'annonçait. Si le moindre pingouin se pointait dans ses rêves, il le ferait payer à l'ex-détenu... non mais.


   

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unmee no Shiuchi :: " Tokyo... :: Meguro :: Quartier Résidentiel :: Appartement de Aslan Wicked-
Sauter vers: