AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: " Tokyo... :: Shibuya Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une véritable comédie [PV Messiah]

avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mar 21 Aoû - 15:57


une
véritable
comédie




Une douce mélodie résonna dans la chambre, tirant le commandant de son sommeil sans la moindre difficulté. Il étira le bras pour prendre son téléphone et arrêter l'alarme. Six heures. Il se redressa et vit ses volets s'ouvrir au même instant grâce à un système de programmation bien pratique. Le commandant s'étira et se leva sans plus attendre, ayant retrouvé sa forme habituelle malgré le peu d'heures de sommeil dont il avait pu profiter. Il avait du travail, et rien que cette idée le motivait. Évidement, il ne prendrait pas le moindre plaisir à traquer ce pauvre Psy', mais mieux il le ferait, plus vite il en aurait fini et pourrait se préoccuper d'autres choses.

Il ouvrit son armoire en repensant à la mission qui lui avait été confiée. Un Psy' avait été dénoncé par une jeune femme. Selon ses informations, il serait un acteur qui userait de ses pouvoirs pour offrir de meilleures performances et obtenir les ovations des spectateurs du Théâtre de No, à Shibuya. Une description de pouvoir qui lui semblait trop floue. Cette femme n'était sans doute qu'une autre actrice désespérée et jalouse. Enfin, il ne le saurait pas avant d'avoir lui-même vérifié. Ce serait également une très bonne manière pour lui de s'habituer à travailler avec Messiah. La mission n'était ni dangereuse, ni totalement inintéressante... au pire, ils profiteraient de la pièce.

Il sortit des vêtements simples, histoire de se fondre dans la masse de Shibuya. Être trop chic ne ferait que révéler leur identité, et il jugeait vraiment inutile d'affoler tous les Psy du quartier, alors qu'ils n'en avaient qu'un pour cible. Il en prit également pour Messiah, se rappelant que l'ex-détenu n'avait pour le moment rien à lui. C'était toujours un peu trop grand, mais il ferait avec.

Il se rendit dans le salon, constatant avec plaisir moindre que Messiah l'avait écouté et était allé dormir dans sa chambre. Il déposa les vêtements préparés pour lui sur le canapé et prit la direction de la salle de bain. Il lança en passant devant la porte de la seconde chambre.

- Messiah, il est l'heure de te préparer. Je t'ai préparé des vêtements adéquats, ils sont sur le canapés.

Il espérait que cela suffirait à le réveiller, il détestait être en retard... la représentation n'était pas aussi tôt, mais il lui fallait organiser l'équipe, chose compliquée sans réellement connaître les lieux. Pour cela, il avait jusqu'à dix heure... autant s'y prendre pour la première représentation de la journée.
Il gagna la salle de bain, prit une douche rapide et s'habilla, repartant ensuite vers la cuisine pour préparer le déjeuner.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mer 22 Aoû - 20:00

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Il entendit la voix du Commandant et suspendit son mouvement dans un soupir, se redressant pour se lever tout en essuyant son torse couvert de sueur à l’aide de son tee-shirt. Passant se dernier sur sa nuque, il marcha silencieusement vers la porte avant de l’ouvrir en grand, montrant ainsi au brun qu’il était bien réveiller et prêt pour la journée qui les attendaient.

Merci, répondit-il simplement.

Le laissant prendre la salle d’eau, il alla au canapé, examinant les vêtement dans un soupir et une grimace. Ça allait encore lui aller trop grand. Enfin, ce n’est pas comme s’il pouvait faire autrement où aller chercher quelque chose chez lui. D’ailleurs depuis le temps, qu’est-ce qui avait bien pu arriver à sa maison ? Et ses affaires ? Eshi’ avait-elle tout jeté en n’ayant plus de ses nouvelles ?
Il eut un léger sourire. La connaissant, elle avait tout gardé et entretenait même les lieux. Peut-être même y habitait-elle avec son petit. Quel âge avait-il ? Hum… environ deux ans sûrement si ces souvenirs étaient bon.

S’appuyant sur le canapé, il attendit patiemment que Aslan ai fini avec la salle de bain pour prendre sa place. Prenant une douche rapide, il s’essuya rapidement, oubliant ses cheveux comme d’habitude avant de s’habiller ce souvenant d’un détail : Pas de chaussures. Il n’avait plus qu’a espérer qu’ils fassent la même pointure ou que l’autre ai une idée car marcher pieds-nu dans la rue toute une journée ne le tentait pas trop. Déjà qu'il avait dû replier les manches jusqu'au niveau de ses coudes et le bas du pantalon pour pas marcher dessus.
S’étirant légèrement, il se dirigea vars la cuisine, s’appuyant contre le comptoir tout en regardant un moment son supérieur hiérarchique faire.

Alors ? Je dois m’attendre à quoi pour cette première fois ?

En réalité, il se foutait un peu des modalités de la mission. Ça ne l’intéressait pas et puis, excepté partir à la chasse d’un Psy’, il ne s’attendait pas à grand-chose. La portée de sa question était plutôt au sujet des collègues dans l’équipe afin de savoir s’il devait juste les ignorer ou s’il allait également se permettre de leur dire d’aller se faire foutre bien profonds.
Tout était dans la mesure, la nuance et la politesse donc…

Maintenant qu’il y pensait, en parlant de politesse, il aurait pu dire bonjour… Bon, ce n’était pas comme s’ils étaient amis ou quelque chose du genre de toute façon. Ça n’avait aucune espèce d’importance. Il était là car Aslan avait besoin de lui et il coopérait parce qu’il n’avait pas vraiment le choix dans le fond.
Du moins, pour le moment.


Sinon, tu fais quelle pointure ?

Parce que dans le dons, c’était bien ça le plus important de la matinée.
Enfin, ça et le petit déjeuné. Il chercha la cafetière des yeux avant d’avancer vers celle-ci, se demandant où se trouvait les tasses. Il lui en fallait une énorme s’il devenait supporter les abrutis du CFS toute la journée et chasser du Psy’ en supplément.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Jeu 23 Aoû - 17:42


une
véritable
comédie




Il gagna le salon, croisant au passage Messiah qui semblait décidé à immédiatement prendre sa douche aussi. Parfait, il était à peu près efficace du matin... Bien qu'il semblait être réveillé depuis un moment, vu comme il l'avait trouvé en sueur... Il imaginait qu'il avait fait un peu d'exercice au réveil, ce qui était une bonne idée étant donné qu'il devait rapidement retrouver ses forces.  Peut-être devrait-il s'y mettre aussi, même s'il en faisait déjà en journée.. bouger un peu du matin le rendrait sans doute plus efficace pour le travail.

Il ouvrit le frigidaire et en sortit tous les ingrédients nécessaires à la préparation de pancakes. Un petit déjeuné digne du britannique qu'il était. Un bon repas apporte bonne forme, et efficacité. Il devait aussi avouer qu'il aimait tout simplement les pancakes, mais il n'était pas sûr que ça compte en tant que bon argument pour se mettre à cuisiner à 6H30 du matin.
Il prépara la pâte, fit chauffer une poêle et commença à les faire cuire patiemment. Il sentit l'ex-détenu s'approcher de lui, une odeur de savon envahissant ses narines.

"Alors ? Je dois m’attendre à quoi pour cette première fois ?"

Il était vrai qu'il avait envoyé les informations principales à son équipe la veille pour qu'ils puissent s'y préparer, mais ne l'avait pas encore expliqué à Messiah. C'est qu'il n'avait pas l'habitude d'avoir un équipier à la maison... Il se tourna vers lui, surveillant du coin de l'oeil les pancakes et souriant.

-  Notre cible se trouverait au Théâtre de No, à Shibuya. D'où les tenues simples. Il utiliserait ses pouvoirs pour faire de meilleures performances, et c'est à nous de le vérifier, puis d'éventuellement le neutraliser. Nous avons rendez-vous avec les autres à 8H30 pour tout organiser et que je vous donne des précisions, et nous iront au théâtre pour 9H30.

Évidement, lui n'aurait aucun mal à identifier un Psy en en étant un lui-même, et il s'agissait d'une bonne occasion pour tester Messiah. À voir comment les autres membres de l'escouade se comporteraient envers lui... tant que ça n'affectait pas le bon déroulement de la mission, ils pouvaient bien grogner dans leurs barbes.
Il mit tous les pancakes dans une assiette et attrapa de l'autre main le sirop d'érable ainsi qu'une bouteille de jus de fruit. Voilà qui conviendrait. Il alla tout déposer sur la table et s'y installa, levant ensuite les yeux vers Messiah.

"Sinon, tu fais quelle pointure ?"

Sa pointure ? Ah... il était vrai qu'il n'avait pas pensé à lui prêter des chaussures, et il n'était pas assez barbare pour le faire y aller à pied. Ne restait plus qu'à espérer qu'ils fassent la même pointure. Il était un peu plus grand, mais bon... la différence n'était certainement pas si importante.

- Quarante. Si ça ne te va pas, je suppose qu'il faudra passer au magasin avant de rejoindre les autres. Il leva le bras, indiquant un placard du bout du doigt. Les tasses sont là.

Il se servit en pancakes et laissa le reste au milieu de la table, attendant que Messiah le rejoigne avec le café.  

- Je pensais de toute manière qu'en sortant de mission nous pourrions aller t'acheter de quoi te vêtir un minimum, tu seras mieux dans des vêtements à ta taille.


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Sam 25 Aoû - 20:27

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Théâtre de No… ça lui rappelait des souvenirs mais certainement pas en rapport avec les pièces qui y étaient joués. Cela dit ça tombait sous le sens, il y avait effectivement des Psy’ là-bas. Il retint donc une grimace.
Dans un sens, il était curieux de voir ce qu’allait faire le « commandant » puisqu’il n’était pas sensé ressentir les Psy’. Allait-il cependant lui faire une remarque si lui n’en démasquait pas de manière officiel ? Cette première mission pouvait être amusant à différent niveau finalement.

C’est large… signala-t-il tranquillement.

Ils avaient suffisamment de temps pour finir de se préparer, déjeuner et se rendre sur place.
Cela dit, il n’avait pas répondu au sens premier de sa question mais peut-être avait-il trop été évasif. Il soupira. Devait-il être plus clair ou s’en foutre et voir sur place ce que cela allait donné ? Enfin, il y avait un autre problème un peu plus urgent actuellement.

Quarante. Si ça ne te va pas, je suppose qu'il faudra passer au magasin avant de rejoindre les autres. Les tasses sont là. 
Ça ira…

Il se retourna en direction du placard, attrapant deux tasses et la cafetière au passage avant de tout poser sur la table, servant le café brûlant les deux tasses avant de s’asseoir tranquillement, la sienne entre les mains pour profiter de la chaleur.

Je pensais de toute manière qu'en sortant de mission nous pourrions aller t'acheter de quoi te vêtir un minimum, tu seras mieux dans des vêtements à ta taille. 

Effectivement…

Ce n’est pas si grand… mais je pense que ce serait mieux en effet. Petit détail : Je n’ai pas d’argent non plus et je ne compte pas trahir mon ancienne identité puisque j’ai le plaisir de voir que le CFS ne l’a connaît pas.

Il piqua un pancakes qu’il déposa dans une petite assiette, prenant la bouteille de sirop d’érable pour en lire l’étiquette d’un air mi-curieux, mi-concentré tout en prenant une gorgée de café. Brûlant il le savait et pourtant… il ne sentait pas les conséquences douloureuse de la brûlure même si sa langue lui faisait une sensation étrange à présent, comme un peu anesthésié.

Ils ont prévu que vous sortirez des Psy’ de taule mais pas quoi en faire après ou ils font exprès de laisser tout à la charge du commandant en plus de la responsabilité de notre sortie ?

Avec ça, il serait étonné de voir beaucoup de Psy’ sortir. Ou alors, des Psy’ sortirez mais serez à moitié habillé ou nourris et bien plus encore. Ce n’était pas un moyen très efficace…
A moins qu’ils aient tout prévu mais rien dit… ce qui ne serait pas étonnant de leur part mais complètement idiot. Ou idiot serait le commandant qui ferait sortir un prisonnier sans se renseigner avant sur tout les facettes et conséquences de la décision. Enfin, il arrivait toujours à être surpris par leurs actions comme quoi, il avait encore des choses à apprendre.

On doit chassé tout les Psy’ ou si on se contente de trouver celui concerné par la mission, ça ira ?

Il venait effectivement de sous-entendre qu’il connaissait l’endroit et qu’il savait que des Psy’ étaient présent. En même temps, il se doutait de la réponse, c’était seulement que, pour le moment, il ne pouvait pas avoir pleinement confiance à Aslan malgré ce qu’il disait et ses actions. Prudence était mère de sûreté même s’il n’y faisait pas souvent attention. Mais à présent, il n’était plus en position de le faire.
Il n’avait plus qu’a voir ce que ça donnerait.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Dim 26 Aoû - 18:00


une
véritable
comédie




Bon, si la pointure convenait, il s'agissait déjà d'une bonne chose de faite. Ils avaient pour le moment autre chose à faire que du shopping, surtout qu'ils auraient tout le temps pour cela au soir. Ah... tout commander était vraiment plus simple, il ne prendrait jamais le temps de faire ça habituellement, c'était uniquement pour Messiah et par urgence de le vêtir. Il le remercia d'un léger sourire pour la tasse de café et lui expliqua son projet de se rendre en magasin en fin de journée, histoire de ne plus avoir à lui prêter de vêtements trop grands.

"Ce n’est pas si grand… mais je pense que ce serait mieux en effet. Petit détail : Je n’ai pas d’argent non plus et je ne compte pas trahir mon ancienne identité puisque j’ai le plaisir de voir que le CFS ne l’a connaît pas."


Il était vrai que sa véritable identité n'était pas connue, et vouloir la garder secrète était tout à son honneur. L'argent n'était pas vraiment un problème pour lui... à part payer son loyer il n'en faisait pas grand chose, pour ne pas dire rien. Il pourrait bien lui en donner un peu, pour qu'il puise répondre à ses propres besoins sans nécessairement lui demander au préalable. Voilà qui serait encore un gain de temps. Il eut un rire.

- Ce n'est rien. Je me suis préparé aux frais supplémentaires après l'incident du miroir.

Oui, car le paiement en nature, aussi agréable était-il, ne remplaçait pas l'argent ou les objets... m'enfin, il n'était pas le moins du monde sur la paille, alors ce n'était pas un problème. Il le vit boire dans la tasse de café encore brûlante sans même broncher. Ne pouvait-il pas faire attention à lui un petit peu ? Ne pas ressentir la douleur ne signifiait pas qu'il ne pourrait pas en payer les conséquences...

"Ils ont prévu que vous sortirez des Psy’ de taule mais pas quoi en faire après ou ils font exprès de laisser tout à la charge du commandant en plus de la responsabilité de notre sortie ?"


Il souffla. Lui-même ne comprenait pas pourquoi le CFS ne gardait pas un peu plus de contrôle sur les prisonniers.. mais ça l'arrangeait aussi, peu importe si cela allait faire du tord à l'organisation. Il dirait même qu'il s'en assurerait.

- Une brûlure peut avoir des conséquences graves, alors je te prierais d'attendre avant de boire. Quant au CFS, les prisonniers sont à notre charge, mais ce n'était pas comme si nous manquions de moyens ne t'en fais pas.

Enfin... il imaginait bien que certains prisonniers ne seraient sortis que pour servir de souffre-douleur. Une des raisons pour lesquelles il comptait bien mettre une fin à tout ça.

"On doit chassé tout les Psy’ ou si on se contente de trouver celui concerné par la mission, ça ira ?"

Il secoua la tête, un sourire légèrement amusé au coin des lèvres. Pour qui le prenait-il ? Sa couverture ne serait plus aussi bonne s'il était en mesure de débusquer tous les Psy' de la ville sans la moindre enquête...  et ce n'était de plus pas dans ses principes. En chasser le minimum syndical, ça lui suffisait largement, et rien que ça n'était pas une partie de plaisir.

- Juste la cible. Je ne me suis jamais attaqué à un Psy non concerné par une mission.

Il termina ses pancakes et se leva pour ranger toute sa vaisselle sale dans le lave-vaisselle. Bien, il ne lui restait plus qu'à rassembler ses affaires puis à partir. Il retourna dans sa chambre et sortit du placard à chaussures une paire de tennis ainsi qu'une veste simple, puis revint vers Messiah et déposa les chaussures devant lui.

- On y va. Sois prêt dans une minute.

Ainsi, il empoigna Yukimura et la dissimula sous son haut, prit son sac et se tint prêt devant la porte. Il ne lui restait plus qu'à rejoindre les autres, expliquer le plan et rejoindre le théâtre. Une bonne journée en prévision...

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mar 28 Aoû - 12:53

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Il eut un sourire amusé alors qu’il reparlait du miroir. Sérieusement, il était encore sur cela ? Certes c’était lui qui l’avait brisé mais il ne l’avait pas fait exprès. C’était d’ailleurs plutôt rare qu’il sorte de ses gonds ainsi. Mais faut avouer qu’il ne l’avait toujours pas digéré cet effet secondaire là.
Cela-dit, devait-il donc supposer qu’il n’avait pas aimé le paiement en nature ? Pourtant, c’était lui qui était de nouveau venu le chercher après. Enfin, il n’allait pas tenté de comprendre.

Il sentit les conséquences de la brûlure du café sur sa langue malgré qu’il ne ressente pas la douleur, une histoire de texture différente et il ne laissa rien paraître, gardant la tasse dans ses mains. On pouvait dire qu ce nouveau contre-coup commençait fort… Agaçant de bon matin.

Une brûlure peut avoir des conséquences graves, alors je te prierais d'attendre avant de boire.

Il lui lança un regard blasé mais préféra ne rien répliquer à cela. Il voulait bien attendre mais maintenant qu’il semblait effectivement brûlé, il ne voyait pas bien le principe. Enfin, il n’allait pas rentrer dans un débat stérile dès le matin surtout qu’il en aurait assez avec le reste de l’équipe.
Il reposa lentement la tasse sur la table.

Quant au CFS, les prisonniers sont à notre charge, mais ce n'était pas comme si nous manquions de moyens ne t'en fais pas.

Il eut un sourire en coin, légèrement moqueur. Qu’ils ne manquent pas de moyens, ça il voulait bien le croire. Non, ce qui l’inquiétait était les conséquences que cela pourrait avoir sur les Psy’ de sortie. Autant Aslan semblait prendre à cœur de s’occuper de lui, autant il doutait fortement que les autres le fassent. Sachant que les ex-prisonniers étaient en position de faiblesses et que certains ne récupéreraient peut-être pas aussi rapidement que lui…
Il n’avait pas spécialement envie de constater l’ampleur du massacre et des dégâts que ça allait causer.

Juste la cible. Je ne me suis jamais attaqué à un Psy non concerné par une mission. 

Il eut un autre sourire en coin, plus discret mais plus sincère aussi alors qu’il reprenait sa tasse de café.

Bon point pour toi. Dit-il à voix basse.

Trouver tout les Psy’ grillerait certes sa couverture mais quand on le voulait vraiment, on pouvait toujours en impliquer un ou deux supplémentaires dans le sillage de manière discrète de temps en temps. Ce qu’il ne semblait pas faire à ses dires…
Il décida de le croire cette fois sans chercher plus loin. Un petit pas…

Il le regarda se lever et tout ranger et il en profita pour finir sa tasse de café, se levant à son tour pour ranger ses couverts dans le lave-vaisselle. Il le vit disparaître dans sa chambre alors qu’il allait dans le salon puis revenir avec des tennis qu’il entreprit aussitôt d’enfiler.

On y va. Sois prêt dans une minute. 

Avait-il l’air d’être du genre à traîner pour rien ?
Sortant de l’appartement, il entendit que le propriétaire des lieux ferme derrière lui pour le suivre jusqu’à la voiture sans un mot. Pendant le trajet jusqu’au théâtre, il se remettait en tête la configuration des lieux ainsi que de ses sous-terrains tels qu’il les connaissaient mais l’endroit n’avait pas dû changer. Une véritable forteresse impénétrable dont les gens de maintenant ignoraient l’existence puisque les bâtiments étaient bien trop ancien pour qu’ils en ai encore tous les plans.

Ils arrivèrent au lieu à l’heure pile et il eut un léger rire moqueur en regardant Aslan alors qu’ils sortaient de la voiture. Ça, c’était de la ponctualité ! Le genre de truc qu’il trouvait un brin agaçant sur la durée. Enfin, il aimait que les choses soient claire et carré… mais dans les limites du raisonnable.

Que la partie commence~

Cela-dit, ça donnait à « son commandant » un petit air coincé mignon ce qui n’était pas plus mal. Il sentait qu’il allait pouvoir bien l’embêter.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mer 5 Sep - 0:30


une
véritable
comédie




Ils quittèrent l'appartement à l'heure prévue, prirent la voiture et se dirigèrent rapidement vers Shibuya. Le quartier n'était pas la porte à côté, mais se déplacer en ville était plus rapide qu'il était possible de le croire. Ainsi, ils arrivèrent peu de temps après aux abords du théâtre, et ce pile à l'heure convenue avec les autres membres de l'unité, comme d'habitude. La ponctualité était de mise dans ce genre de travail, et le commandant n'aimait pas avoir à attendre un retardataire pour commencer à expliquer le plan.
Il quitta le véhicule, suivit par Messiah, et salua sans un sourire les quatre hommes qui approchaient d'eux.

"Que la partie commence~"

Il lui jeta un regard froid. Pas sûr que ce genre de chasse l'amuse longtemps. C'était souvent répétitif, bien que maintenant qu'il était à ses côtés il n'aurait pu à trouver de preuve pour inculper un suspect...

- Bonjour messieurs. Avant toute chose, j'aimerais vous présenter l'ex-détenu dont je vous ai fait part dans mon dernier message. Il s'appelle Messiah, et il nous assistera désormais en mission. Veuillez coopérer avec lui. Il porta son regard sur Messiah. Pour te faire une rapide présentation de l'équipe, Mr Harada et Adams sont des Schnitters, Mr Ray est notre médecin, et Mr Nara notre scientifique. Il marqua une pause, faisant ensuite apparaitre une large carte en hologramme depuis son GSM. Maintenant, le plan.

Il se doutait bien que ses hommes n'appréciaient pas d'être ainsi présentés à un psy. Il ne s'agissait cependant que d'une question pratique. Savoir qui fait quoi, et à qui va tel nom était pour lui une base du travail en équipe, même en cas de mésentente.
Il commença, après avoir vérifié que personne d'autre ne les écoutait, à expliquer brièvement le plan en désignant au fur et à mesure les endroits concernés sur la carte.

- Nous allons rentrer dans le théâtre comme de simples spectateurs. Notre cible se trouvera logiquement sur scène, ou non loin d'elle s'il ne s'agit pas de l'acteur en lui-même. Harada, je veux que vous gardiez un oeil sur les sorties. Je vous contacterai si la cible se met à fuir. Ray et Nara, vous serez dans le public, près de la scène. Essayez de trouver des indices, et restez à l'écoute au cas ou l'un de nous aurait besoin de soins. Adams, vous parcourez le théâtre et me signalerez le moindre doute ou problème. La cible est imprévisible. Messiah et moi-même tenterons de gagner les coulisses. Nous restons toujours en contact. Réunissez des preuves, et n'agissez pas sans m'avoir prévenu.

Il fit disparaitre l'hologramme et réajusta sa veste. Il n'avait pas l'habitude de porter ce genre de vêtements, décidément... il était plutôt heureux d'arriver à garder un air naturel et détendu avec ça. Il distribua les places de théâtre à ses hommes avant de se tourner vers les portes du théâtre.

- Et bien allons-y messieurs.

Une mission de plus débutait... ce n'était qu'une parmi tant d'autres, mais expérimenter pour la première fois Messiah sur le terrain rendait les choses un peu plus excitantes que d'habitude. Il se sépara du groupe et passa en premier les portes du théâtre. La représentation ne tarderait pas à débuter. Il tourna la tête vers l'ex-détenu et murmura sur un ton peu convaincu.

- Je compte sur ton charme naturel pour nous faire passer dans les coulisses.

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Dim 9 Sep - 16:22

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Il croisa le regard froid de Aslan, auquel il répondit par un grand sourire avant de fermer la portière et de faire le tour de la voiture. Oh, il n’aimait pas jouer ? Pourtant, s’il n’était jamais été entré dans le théâtre, il allait voir l’envergure du problème. Combiné aux collègues possiblement exécrable de l’équipe, il sentait que ça allait être une superbe journée.
Quand à la chasse en elle-même… le minimum syndicale étant accepté, il ne s’en formalisait pas trop.

Bonjour messieurs. Avant toute chose, j'aimerais vous présenter l'ex-détenu dont je vous ai fait part dans mon dernier message. Il s'appelle Messiah, et il nous assistera désormais en mission. Veuillez coopérer avec lui. 

Il fit un sourire en coin, examinant avec soin chacun de ses collègues avec une intensité telle que cela pouvait rendre mal à l’aise. Mais n’était-ce pas le but ?

Pour te faire une rapide présentation de l'équipe, Mr Harada et Adams sont des Schnitters, Mr Ray est notre médecin, et Mr Nara notre scientifique.

Il hocha la tête avec de nouveau un visage neutre avant de lever la main pour faire un signe de salut au reste de l’équipe. Oui, au vu de la tête qu’ils tiraient, il allait vraiment bien s’amuser avec eux.

Maintenant, le plan. Nous allons rentrer dans le théâtre comme de simples spectateurs. Notre cible se trouvera logiquement sur scène, ou non loin d'elle s'il ne s'agit pas de l'acteur en lui-même. Harada, je veux que vous gardiez un œil sur les sorties. Je vous contacterai si la cible se met à fuir. Ray et Nara, vous serez dans le public, près de la scène. Essayez de trouver des indices, et restez à l'écoute au cas ou l'un de nous aurait besoin de soins. Adams, vous parcourez le théâtre et me signalerez le moindre doute ou problème. La cible est imprévisible. Messiah et moi-même tenterons de gagner les coulisses. Nous restons toujours en contact. Réunissez des preuves, et n'agissez pas sans m'avoir prévenu. 

Comme prévu, les sous-terrains n’étaient pas sur la carte. Bien, c’était toujours ça de prit et il comptait le garder à son avantage autant que nécessaire.
Le reste ? Bah, Messiah n’avait pas écouté les détails. Enfin… presque puisqu’il savait tout de même globalement où se trouvaient les autres membres de l’équipe. Mais à savoir qui et ce qu’ils foutaient là, aucune idée.

Et bien allons-y messieurs. 

Ils se séparèrent et chacun alla à son poste alors qu’il suivait son « supérieur » à l’intérieur du théâtre, les mains dans les poches alors qu’il observait le hall d’un œil appréciateur comme s’il était là en touriste.

Je compte sur ton charme naturel pour nous faire passer dans les coulisses. 

Il sourit en coin, passant devant Aslan en le frôlant d’un air clairement amusé.

Bien sûr, suis-moi de près princesse et ne me perds pas~ Répondit-il d’un ton moqueur.

Prenant les devant, les descendit les escaliers plongées dans la pénombre, n’ayant aucun doute quand au fait que le commandant de l’équipe le suivait. Passant quelques minutes dans un couloir très étroit et très sombre, ils se retrouvèrent devant une grande et ancienne porte en bois, garder par un molosse de deux mètres -un Psy’ avaec qui il ne fallait certainement pas jouer de trop-, les muscles bien en évidence.

Salut Yama’san, Oda est toujours occupé à faire chier Benkei ?

La montagne de muscle haussa un sourcil mais répondit à son sourire en coin par le même sourire moqueur avant de se pousser pour ouvrir la porte et les laisser entrer, la refermant dans un bruit sourd dès qu’ils l’eurent franchis.

J’espère que tu n’a pas peur des clowns et des monstres Aslan, car tu ne trouvera que les meilleurs dans ces coulisses.

Déjà, ils voyaient passer dans tout les sens hommes et femmes en costume ou maquiller à paillette, pleinement dans leur rôle. Tout près d’eux, un contorsionniste les regardaient avec des allures de chouette curieuse.
Les coulisses avait tout d’un cirque plutôt qu’un théâtre et il les regardait avec un petit air émerveillés, comme toujours.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mar 11 Sep - 0:10


une
véritable
comédie




"Bien sûr, suis-moi de près princesse et ne me perds pas~"

Le commandant s'abstint de répondre, laissant toutefois un léger sourire se dessiner au coin de ses lèvres. Il avait bien sa petite idée pour traverser les coulisses, mais souhaitait aussi voir comment Messiah allait se débrouiller, puisqu'il semblait sûr de lui. Au moins, il n'avait pas trop provoqué ses collègues, même si ceux-ci n'avaient pas eu le moins du monde l'air enchantés. Il était inutile d'amplifier des tentions déjà présentes. Il espérait qu'avec le temps elles se tariraient, par force d'habitude, il était toutefois inconcevable pour lui que ses hommes puissent un jour apprécier l'ex-détenu.

Raison de plus pour mener à bien cette mission. Non pas qu'il ne s'en sentait pas capable, car il y parvenait toujours et ce même en solitaire, mais il ne pouvait prévoir l'avenir et ce qui allait leur tomber dessus.  Il suivit Messiah dans un dédale de couloirs qu'il ne se rappelait pas avoir vus sur l'hologramme. C'était assez lugubre, mais il se fia à l'ex-détenu et se contenta de le suivre, observant le couloir. Une silhouette imposante se rapprocha d'eux doucement. Un Psy. Il semblait garder cette porte...

"Salut Yama’san, Oda est toujours occupé à faire chier Benkei ?"

Et le molosse se dégagea pour les laisser passer. Le brun n'avait plus de doutes; Messiah connaissait l'endroit, et pas qu'un peu. Comme s'il était un habitué. En même temps, vu le nombre de Psy' qu'il pouvait sentir en ces lieux, ce théâtre semblait être un véritable lieu de rassemblement. Ils semblaient avoir atterris tout droit dans les coulisses du théâtre où déjà des dizaines et des dizaines de personnes, déguisées ou non, se pressaient.

"J’espère que tu n’a pas peur des clowns et des monstres Aslan, car tu ne trouvera que les meilleurs dans ces coulisses."

Il pouffa. Il y avait bien des choses dont il avait peur, mais certainement pas de ça. Cela avait surtout tendance à l'ennuyer. Enfin, il n'était heureusement pas là pour les admirer. Quant à Messiah, il semblait un peu plus intéressé que lui, bien qu'il n'avait pas une tête à aimer les clowns...

- Tu m'as caché le fait que tu es un véritable connaisseur, Messiah.

Il s'agissait d'informations qui auraient pu être très utiles à la mission... mais il comprenait que le Psy ne veuille pas se trahir, ou trahir de potentiels amis. Laissant de côté cette remarque, il se focalisa sur la suite de la mission : trouver le suspect, déterminer s'il s'agissait d'un Psy et s'il usait de ses pouvoirs. Il balaya la pièce du regard. Personne ne faisait attention à eux, tous étant trop occupés à se préparer.

- Bien, allons à la rencontre de la star du jour.

Il avança dans les coulisses, se dirigeant vers ce qui semblait être les loges. Qui dit grand rôle, dit espace privé... Il s'arrêta au coin du couloir en entendant une voix, et se pencha pour voir la cible en question, celle-ci étant en pleine discussion avec une actrice. Rien en rapport avec des pouvoirs, cependant. Il pouvait sentir que l'un d'eux était un Psy, mais impossible de dire lequel à cette distance. Il souffla.

- Cet homme est notre suspect. Mais il n'est pas nécessairement en tord. Tout le monde est un suspect ce soir...

   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Lun 17 Sep - 21:42

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Il fit un sourire moqueur en guise de réponse. Caché qu’il était connaisseur ? Peut-être mais n’était-ce pas évident ?
Il est vrai qu’il aurait pu montrer un brin de confiance au commandant en lui laissant entendre mais au fond, moins il en savait sur se coup là, moins les fameux collègues pourraient avoir de doutes sur de possibles arrangement entre eux. Il était devenu un peu parano avec le temps… mais cela pouvait tout aussi bien leur sauver la mise. Et puis, lui dire serait un peu trahir son passé et pour le moment, il ne se sentait pas près a en partager la moindre parcelle avec le brun.

Bien, allons à la rencontre de la star du jour. 

Il se mit un peu en retrait, laissant le commandant faire pour aussi mieux l’observer. Mais également pour voir les regards porter sur eux. Les habitants du théâtre avaient-ils sentit que le commandant était un Psy’ également ? Ou pensait-il que sa présence, inhabituel, dérapait un peu ?
Son sourire s’élargit. Il semblait que cette première session fut un succès assez agréable.

Il sentit plus qu’il ne vit Aslan s’arrêter et regarda enfin de nouveau devant lui. Un loge donc… d’acteur principal. Hum… il mit ses mains dans les poches, un air décontracté et confiant. En réalité, il avait clairement l’air d’être le propriétaire des lieux.

Cet homme est notre suspect. Mais il n'est pas nécessairement en tord. Tout le monde est un suspect ce soir...

Il eut un sourire en coin.

Je dirais qu’il est plutôt temps de voir si je peux te faire confiance ou non mon cher Aslan. Murmura-t-il à son oreille dans un léger sourire moqueur.

Si Aslan acceptait la proposition, alors il pourrait commencer à lui faire confiance. S’il refusait et mettait ceux du théâtre en danger par la même occasion, alors il devrait sérieusement envisager un moyen de se sortir de là, et rapidement. Quitte à y passer purement et simplement.

Je suppose que tout le monde à vu la photo du suspect ? Continua-t-il toujours sur le même ton.

Il attendit un bref instant la réponse d’Aslan avant de continuer.

Il y a un membre borderline dont ils veulent se débarrasser… depuis un bon moment. J’ai pu voir qu’il était toujours là. Ils peuvent s’arranger pour que les indices et faits ce portent sur lui et libère notre sympathique acteur. Continua-t-il d’expliquer de façon à ce que leur collègue ne puisse pas les entendre par le transmetteur.

Il fixa le commandant, jaugeant chacune des réactions consciente ou inconsciente qu’il pourrait avoir.

A toi de voir.

Il fini par hausser les épaules, ce calant contre un mur pour regarder quelques retardataire qui pénétrait les lieux, leur lança des regards curieux auquel il répondit par un grand sourire charmeur.

@feat Aslan Wicked Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mer 19 Sep - 1:55


une
véritable
comédie




« Je dirais qu’il est plutôt temps de voir si je peux te faire confiance ou non mon cher Aslan. »

Il lui lança un regard froid, ne comprenant pas bien ce que cela avait à faire avec la mission et leur cible. Mais quelque chose lui disait que cela avait rapport avec le fait que Messiah connaissait bien les lieux et ses occupants… Toutefois, il n’aimait pas trop sa manière de révéler les choses au compte-goutte.

« Je suppose que tout le monde à vu la photo du suspect ? »

- Naturellement.

Avoir une telle organisation ne servirait à rien si la totalité de l’équipe ne pouvait identifier la cible… Il se tut ensuite, laissant le prisonnier parler. Mais plus ça allait, et plus il avait l’impression que sa petite combine n’allait pas lui plaire.

«  Il y a un membre borderline dont ils veulent se débarrasser… depuis un bon moment. J’ai pu voir qu’il était toujours là. Ils peuvent s’arranger pour que les indices et faits ce portent sur lui et libère notre sympathique acteur. »

Il plissa les yeux. Encore une information qu’il avait omit de lui présenter lorsqu’il lui avait annoncé le plan, avant de quitter son appartement. Il ne mentait pas, c’était déjà une bonne chose, mais le capitaine prenait plutôt mal le fait que Messiah décide de tester sa confiance tout en le contraignant à lui faire confiance en acceptant de faire ce qu’il disait.

« À toi de voir. »

Il planta son regard dans le sien. Il se félicitait d’avoir un tel sang-froid. N’importe lequel de ses collègues aurait certainement perdu patience après une telle annonce. Mais pas lui. Force était d’avouer qu’il n’appréciait pas le comportement de l’ex-détenu, mais il n’irait pas jusqu’à en trouver son humeur affectée. Il réglerait bien vite ce petit écart.

- Très bien, il y a un membre borderline, et il n’y a jamais trop de preuves, même factices. Cependant, si tu veux fonctionner ainsi il te faudra me fournir un indice véritable, et ne tente pas de me piéger là dessus, prouvant qu’il s’agit bien de cette personne qui fait passer notre acteur pour un dérangé. Je ne voudrais pas arrêter la mauvaise personne. Il se racla la gorge avant de poursuivre, s’appuyant à son tour contre le mur. Tu t’es absenté un moment, et même si je ne sais pas à quel point tu connais l’endroit et ses habitués, il me semble que la possibilité que notre réelle cible soit un nouvel arrivant est plutôt élevée.


Il croisa les bras, gardant un air sérieux, quoi qu’un peu rieur. Il notait dans un coin de son esprit la nécessité d’expliquer à son cher ami Messiah qu’il ne serait pas question d’agir de la sorte lors de chaque mission.

- À toi de voir.


   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mer 19 Sep - 13:24

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Il devait avouer qu’il admirait autant qu’il appréciait le sang-froid qu’il voyait chez son interlocuteur. Et il pouvait voir également que la combine ne lui plaisait pas. Mais pour sa propre défense, il pensait au moyen de sauvé cet innocent sans réel résultat et quand il eut enfin une idée, il devait encore voir si Yama’san allait lui faire assez confiance pour tenter ce coup ou pas. Mais il semblerait que le fait qu’il soit l’un des seuls à savoir ce code aidé. Et il avait d’ailleurs sentit une bouffée de chaleur l’envahir à cette réaction. Parce que ça voulait dire que malgré son absence et le fait qu’ils ne le reconnaissent pas, ils faisaient confiance à la personne qu’il avait été.

▬  Très bien, il y a un membre borderline, et il n’y a jamais trop de preuves, même factices. Cependant, si tu veux fonctionner ainsi il te faudra me fournir un indice véritable, et ne tente pas de me piéger là dessus, prouvant qu’il s’agit bien de cette personne qui fait passer notre acteur pour un dérangé. Je ne voudrais pas arrêter la mauvaise personne.
Pas de piège, et je ne donne jamais de preuves factices.Se contenta-t-il de préciser, l’air sérieux.
Tu t’es absenté un moment, et même si je ne sais pas à quel point tu connais l’endroit et ses habitués, il me semble que la possibilité que notre réelle cible soit un nouvel arrivant est plutôt élevée. 

Il répondit à ça par un léger sourire en coin.

Ce soir. Donna-t-il comme seule explication.

Il ne lui dirait pas tout mais lui en expliquerait une partie quand ils seraient seuls. Ils n’avaient pas le temps maintenant sans que les coéquipier finissent pas trouver ça suspect et le fait que seul Yama’san sache pour le moment qu’il était affilié à son ancien lui ou a Eshita lui suffisait amplement.
Et les oreilles traînées partout, surtout les mauvaises.

À toi de voir.

Son sourire s’agrandit.

Ne t’en fait pas, je ne compte pas te faire le coup à chaque fois, dit-il amusé en contemplant de nouveau l’air sérieux de son supérieur du moment.

Il n’était pas fou non plus et même s’il donnait un coup de main maintenant au théâtre, il espérait sincèrement qu’ils soient plus prudent à l’avenir. D’ailleurs, pourquoi ne s’étaient-il pas débarrassé de cette femme après tout ce temps ? Ils savaient qu’ils avaient peur mais il y avait des limites.
Il soupira. Il allait finir par croire qu’il suffisait qu’il soit absent pour que sa parte en bordel.

Restait le problème des preuves… enfin problème… c’était vite dit, surtout quand il vit un gamin rentré dans la cible avant de s’excuser copieusement en grand renfort de courbette, se récoltant une gifle au passage.
Son regard se fit menaçant alors qu’il ne quittait pas la garce des yeux, ne bougeant pas et s’adressant à Aslan d’une voix sombre.

Il t’en faut combien de preuve ?

Comme il regrettait de pas s’être fait cette salope avant de mettre son plan à exécution tiens.
Le petit viens ensuite vers eux et il lui fit un sourire amicale pour le rassurer. Finalement le gosse leur tendit un petit récepteur noir qu’il saisit avant de lui frotter la tête.

Bien joué, tu as été parfait. Félicita-t-il alors que le gosse rougissait de plaisir. Va mettre un peu de glace sur ta joue et remercie Benkei pour moi.
Oui ! Il partit avant de se retourner vers lui. Tu es qui monsieur ?

Il resta silencieux un moment avant de simplement sourire.

Un ami.

Le gosse dû comprendre qu’il ne souhaitait pas donner de nom car il acquiesça avant de tourner les talons en courant. Le regardant disparaître, il tendit le transmetteur à Aslan d’un geste nonchalant.

C’est fou comme ils peuvent être imprudent quand ils se pensent en sécurité. Par contre je te préviens, je ne sais pas ce que tu va trouver dedans. J’espère seulement que ça suffira. Sinon, je m’arrangerais pour trouver autre chose.

C’est maintenant que la confiance qu’il pourrait accordé à Aslan. Si Aslan transmettait toute les donné à Infinity et aux collègues avant de les regarder et les trier, cela pourrait mal finir. Il doutait qu’il y ai beaucoup d’info sur le théâtre en lui-même, mais il pourrait y avoir des informations sur des Psy’.
Avec un peu de chance, ce serait juste des plans pour détruire le CFS. En tous cas, Benkei avait été bien réactif sur ce coup et il lui en était reconnaissant. Et même si c’était surtout profitable pour ceux du théâtre, cela démontrait une certaine confiance.

@feat Aslan Wicked : J'avais pensé qui aurait pu avoir des plans du CFS et aussi des renseignements sur le nouveau Yoake comme un lieu de réunion et une heure par exemple, mais rien sur les Psy' ou le théâtre. Mais c'est comme tu veux~ Des petites notes ici
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Localisation : Chez Aslan ♪
Loisirs : Causer des ennuis à As'
Humeur : Joueur
http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t183-messiah http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t191-le-carnet-des-timbres-rencontres-messiah#979 http://uberschrift-rpg.forumactif.org/t193-merci-d-oublier-mon-numero-messiah

Mer 19 Sep - 13:25
Messiah a écrit:

Une véritablecomédie

Une bonne journée en perspective...


Il devait avouer qu’il admirait autant qu’il appréciait le sang-froid qu’il voyait chez son interlocuteur. Et il pouvait voir également que la combine ne lui plaisait pas. Mais pour sa propre défense, il pensait au moyen de sauvé cet innocent sans réel résultat et quand il eut enfin une idée, il devait encore voir si Yama’san allait lui faire assez confiance pour tenter ce coup ou pas. Mais il semblerait que le fait qu’il soit l’un des seuls à savoir ce code aidé. Et il avait d’ailleurs sentit une bouffée de chaleur l’envahir à cette réaction. Parce que ça voulait dire que malgré son absence et le fait qu’ils ne le reconnaissent pas, ils faisaient confiance à la personne qu’il avait été.

▬  Très bien, il y a un membre borderline, et il n’y a jamais trop de preuves, même factices. Cependant, si tu veux fonctionner ainsi il te faudra me fournir un indice véritable, et ne tente pas de me piéger là dessus, prouvant qu’il s’agit bien de cette personne qui fait passer notre acteur pour un dérangé. Je ne voudrais pas arrêter la mauvaise personne.
Pas de piège, et je ne donne jamais de preuves factices.Se contenta-t-il de préciser, l’air sérieux.
Tu t’es absenté un moment, et même si je ne sais pas à quel point tu connais l’endroit et ses habitués, il me semble que la possibilité que notre réelle cible soit un nouvel arrivant est plutôt élevée. 

Il répondit à ça par un léger sourire en coin.

Ce soir. Donna-t-il comme seule explication.

Il ne lui dirait pas tout mais lui en expliquerait une partie quand ils seraient seuls. Ils n’avaient pas le temps maintenant sans que les coéquipier finissent pas trouver ça suspect et le fait que seul Yama’san sache pour le moment qu’il était affilié à son ancien lui ou a Eshita lui suffisait amplement.
Et les oreilles traînées partout, surtout les mauvaises.

À toi de voir.

Son sourire s’agrandit.

Ne t’en fait pas, je ne compte pas te faire le coup à chaque fois, dit-il amusé en contemplant de nouveau l’air sérieux de son supérieur du moment.

Il n’était pas fou non plus et même s’il donnait un coup de main maintenant au théâtre, il espérait sincèrement qu’ils soient plus prudent à l’avenir. D’ailleurs, pourquoi ne s’étaient-il pas débarrassé de cette femme après tout ce temps ? Ils savaient qu’ils avaient peur mais il y avait des limites.
Il soupira. Il allait finir par croire qu’il suffisait qu’il soit absent pour que sa parte en bordel.

Restait le problème des preuves… enfin problème… c’était vite dit, surtout quand il vit un gamin rentré dans la cible avant de s’excuser copieusement en grand renfort de courbette, se récoltant une gifle au passage.
Son regard se fit menaçant alors qu’il ne quittait pas la garce des yeux, ne bougeant pas et s’adressant à Aslan d’une voix sombre.

Il t’en faut combien de preuve ?

Comme il regrettait de pas s’être fait cette salope avant de mettre son plan à exécution tiens.
Le petit viens ensuite vers eux et il lui fit un sourire amicale pour le rassurer. Finalement le gosse leur tendit un petit récepteur noir qu’il saisit avant de lui frotter la tête.

Bien joué, tu as été parfait. Félicita-t-il alors que le gosse rougissait de plaisir. Va mettre un peu de glace sur ta joue et remercie Benkei pour moi.
Oui ! Il partit avant de se retourner vers lui. Tu es qui monsieur ?

Il resta silencieux un moment avant de simplement sourire.

Un ami.

Le gosse dû comprendre qu’il ne souhaitait pas donner de nom car il acquiesça avant de tourner les talons en courant. Le regardant disparaître, il tendit le transmetteur à Aslan d’un geste nonchalant.

C’est fou comme ils peuvent être imprudent quand ils se pensent en sécurité. Par contre je te préviens, je ne sais pas ce que tu va trouver dedans. J’espère seulement que ça suffira. Sinon, je m’arrangerais pour trouver autre chose.

C’est maintenant que la confiance qu’il pourrait accordé à Aslan. Si Aslan transmettait toute les donné à Infinity et aux collègues avant de les regarder et les trier, cela pourrait mal finir. Il doutait qu’il y ai beaucoup d’info sur le théâtre en lui-même, mais il pourrait y avoir des informations sur des Psy’.
Avec un peu de chance, ce serait juste des plans pour détruire le CFS. En tous cas, Benkei avait été bien réactif sur ce coup et il lui en était reconnaissant. Et même si c’était surtout profitable pour ceux du théâtre, cela démontrait une certaine confiance.


@feat Aslan Wicked J'avais pensé qui aurait pu avoir des plans du CFS et aussi des renseignements sur le nouveau Yoake comme un lieu de réunion et une heure par exemple, mais rien sur les Psy' ou le théâtre. Mais c'est comme tu veux~
Awful
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Localisation : Meguro
Loisirs : Commandant de l'équipe TK 01 ~
Humeur : Déterminé.

Mer 19 Sep - 19:00


une
véritable
comédie






« Pas de piège, et je ne donne jamais de preuves factices. »

Pourtant, il venait bien de dire qu’à sa demande les membres du théâtre pourraient s’arranger pour que les preuves et faits le désignent comme coupable… À ses yeux, une preuve pouvait se trouver, un arrangement pour en obtenir sous-entendait tout de même que la preuve n’existait pas au préalable, ou au mieux n’était pas accessible.
Aslan reprit la parole, évoquant ses doutes quant à l’identité de la cible étant donné que Messiah n’avait pas mis les pieds en ces lieux depuis deux ans au minimum.

« Ce soir. »

Il souffla. Au rythme ou Messiah donnait les informations, il commençait à croire qu'il lui faudrait une éternité pour le connaître un minimum.

- Hm hm.

Car il n’avait pas que ça à faire sur le moment. Il avait estimé la durée de cette mission d’environ une matinée, l’histoire devait donc être réglée en début d’après-midi grand maximum.  Et par réglée, il voulait dire histoire ancienne. Cible capturée et rapport fait. S’il y avait bien une chose qui le dérangeait, c’était perdre son temps.

« Ne t’en fait pas, je ne compte pas te faire le coup à chaque fois »

Il ne daigna même pas hocher la tête à l’entente de cette affirmation, certainement supposée le rassurer… Tout ce que le capitaine en retirait, c’était qu’il verrait bien,  mais qu’il ne laisserait pas la même chose se produire sans arrêt. Dès qu’ils en auraient fini avec la dissimulation de sa nature de psy, il n’aurait plus spécialement besoin de l’emmener en mission.

Il souffla en voyant une femme gifler un enfant, celui-ci ayant fait l’erreur de se cogner contre elle. Certains Psy valaient bien les dirigeants du CFS…

« Il t’en faut combien de preuve ? »

- Une bonne preuve en vaut dix moyennes, dit-il simplement.

Il plissa les yeux en voyant l’enfant s’approcher d’eux et tendre un émetteur à Messiah. Alors il avait foncé dans cette femme pour la voler… voilà qui était intéressant, même s’il n’était pas un adepte du vol.

« Bien joué, tu as été parfait. Va mettre un peu de glace sur ta joue et remercie Benkei pour moi. 
 Oui ! Tu es qui monsieur ?
Un ami. »

Il en aurait presque la larme à l’oeil. À croire qu’en face d’un enfant, l’ex-détenu pouvait se comporter en adulte. Un adulte fort peu agréable, mais quand même. Il prit le transmetteur lorsqu’il lui tendit, l’examinant rapidement du regard.

« C’est fou comme ils peuvent être imprudent quand ils se pensent en sécurité. Par contre je te préviens, je ne sais pas ce que tu va trouver dedans. J’espère seulement que ça suffira. Sinon, je m’arrangerais pour trouver autre chose. »

- J’espère que tu ne me fais pas perdre mon temps. La représentation va bientôt débuter, mais nous devrions avoir le temps d’examiner son contenu dans les temps.

Il avait vraiment l’impression que Messiah faisait les choses un peu au hasard.. voler cet objet sans savoir si des preuves s’y trouveraient, et en plus impliquer d’autres Psy’… Il avait hâte d’en finir pour lui remettre un peu les idées en place. Il quitta sa cachette et invita l’ex-détenu à le suivre. En route, il avait repéré un coin isolé et il serait parfait pour ce faire. Ils n’avaient pas le temps de retourner à la voiture.

Une fois là, il vérifia que personne ne se dirigeait vers eux et se laissa glisser contre le mur, s’installant au sol avec le transmetteur sur les genoux. Il mit en pause son micro afin que le reste de l’équipe ne l’entende pas.

- Monte la garde. Il eut un rire. J'espère ne pas y trouver de photos dénudées, vu sa tête...  

Il était préférable qu’ils ne se fassent pas prendre en train d’utiliser quelque chose comme ça. Après quelques manipulations, le transmetteur se décida enfin à cracher les informations qu’il contenait, et il devait avouer qu’elles étaient fournies. Il repérait déjà des choses que le CFS apprécierait… et n’apprécierait pas à la fois. Cependant, rien n’indiquait que cette femme en avait après ce pauvre homme.

- Ce transmetteur peut facilement conduire le CFS à un nid de Psy, et elle ne contient rien en rapport avec le théâtre et ce qui s’y passe. Il fronça les sourcils. Autrement dit, il va te falloir trouver mieux.



   

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unmee no Shiuchi :: " Tokyo... :: Shibuya-
Sauter vers: